Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Rue Lanterne

Dossier IA69005850 réalisé en 2004

Fiche

Á rapprocher de

Dénominations rue
Aire d'étude et canton Lyon Saint-Nizier
Adresse Commune : Lyon 1er
Lieu-dit : Saint-Nizier
Adresse : rue Lanterne
Cadastre : 1999 AT non cadastré ; 1999 AV non cadastré ; doma ne public

Rue en deux parties : 1) la moitié nord, allant de la rue de la Platière à l'ancienne place de la Boucherie des Terreaux (c'est-à-dire un peu au-delà de l'actuelle rue Constantine) et dans laquelle elle débouchait par l'ancienne porte de la Lanterne, est mentionnée en 1130-1150. Le nom de rue de la Lanterne est attesté en 1350. Elle a été élargie du côté oriental sur un nouvel alignement donné au plus tard en 1663, date du plus ancien immeuble conservé, les autres constructions ayant été rebâties tout au long du 18e siècle. Entre 1849 et 1856, ce sont les immeubles sis de l'autre côté de la rue qui sont reculés. 2) La moitié sud, allant de la rue de la Platière à la rue Longue, s'appelait Grande rue de la Platière ; vers 1620, elle devint la rue de l'Enfant-qui-pisse, du nom de l'enseigne de l'immeuble n° 30, et en 1848 elle fut considérée comme le prolongement méridional de la rue Lanterne. En 1868, année ou écrit Saint-Olive, cette partie de la rue Lanterne était encore occupée en majorité par des magasins de drogueries " dont les pittoresques enseignes en relief excitent l'attention des passants : ce sont des licornes, des ours, des serpents de grande taille ". L´auteur en reproduit une. Aucune ne subsiste aujourd'hui. Tous les immeubles du côté ouest ont été rebâtis dans la seconde moitié du 17e siècle ; ceux du côté opposé présentent des façades en majeure partie reconstruites dans le 4e quart du 18e siècle.

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : milieu 19e siècle
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan géométral de la ville de Lyon / Levé et Gravé par Claude Séraucourt, vérifié et orienté par le R.P. Grégoire de Lyon Religieux du Tiers-ordre de St François en 1735. Augmenté et rectifié en 1740. 1 : 3000 (200 toises pied de Roy). 1 est. : gravure sur cuivre ; 120 x 143 cm (AM Lyon : 1 S 10a)

  • Plan scénographique. [entre 1544 et 1553]. 25 est. : taille douce ; 171 x 219 cm (AM Lyon : 2 S Atlas 3)

    feuille 13 Doublon
  • Plan scénographique de la ville de Lyon au XVIe siècle. [1550 ca] Trévoux : Editions de Trévoux, 1981. 25 f. de pl. : ill. ; 30 x 43 cm. Rééd. de la copie réalisée et publiée en 1872 par la Soc. de Topographie historique de la Ville de Lyon (Séon et Duboucher, graveurs)

    feuille 13
Bibliographie
  • GAUTHIEZ, Bernard. La topographie de Lyon au Moyen Age. Archéologie du Midi médiéval, 1994, t. 12

    p. 22
  • SAINT-OLIVE, Paul. Description du quartier qui environnait l'église de Notre-Dame de la Platière. Rev. Lyonnais, 1868, 3e série, t. 5

    p. 106-107
  • VANARIO, Maurice. Les rues de Lyon à travers les siècles (XIVe au XXe). Lyon : éditions lyonnaises d'art et d'histoire, 1990. 288 p. ; 24 cm

    p. 155-156
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Ducouret Bernard