Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Pralong

Dossier IA42001099 réalisé en 2000

Fiche

Aires d'études Boën - Sail-sous-Couzan
Adresse Commune : Pralong

Des sites gallo-romains ont été repérés dans la majorité des lieux-dits actuels (près du bourg, à Menacey, au Puits Griot, aux Daguets, à la Croix de Places, à la Croix Blanche, Montoisel, Ceyrieux, Lard et la Fouillouse). Le bourg est mentionné au 10e siècle (villa de Prato Longo, 970, cartulaire de Savigny). L'habitat médiéval semble se concentrer sur les hauteurs de la commune : hameaux des Daguets, la Fouillouse, Lard (Haut-Lare et Bas-Lare sur la carte de Cassini), les Romans et Rangon, remplois du 16e siècle à Menacey. Cimetière à Montoisel, château à la Corée (lieu-dit partagé avec la commune de Champdieu). Le château de Pralong aurait brûlé au 16e siècle. Le presbytère, racheté par les habitants, puis par la municipalité, servit d'école vers 1840-1850. L'école est construite vers 1875 sur les plans de Legrand (agent voyer en chef de l'administration des chemins vicinaux), modifiée en 1878 (devis de Benoît Thévenet, agent voyer cantonal, entrepreneur Pinay). Le chemin traversant le bourg est redressé en 1871. Les trois immeubles au centre du bourg sont achetés par la mairie en 1953 : création d'une place puis d'une nouvelle mairie et d'une école. Le cimetière est agrandi en 1851 puis déplacé en 1901 (plan et devis de Thévenet, entrepreneur Claude Marie Geay). Auteurs des oeuvres citées dans l'historique : Geay Claude Marie (entrepreneur) ; Legrand (agent voyer) ; Pinay (entrepreneur) ; Thévenet Benoît (agent voyer). Attribution par source.

La commune est située au pied des monts du Forez, sur le coteau qui borde de la plaine et se prête à la culture de la vigne (nombreuses fermes avec cuvages et caves importants, loges). Certains propriétaires faisaient encore du vin au moment de l'étude. La partie ouest de la commune est largement boisée et creusée de profondes vallées où étaient implantés des moulins (6 repérés sur le cadastre de 1827). Les limites communales ont connu quelques changements au début du 19e siècle (entre Pralong et Champdieu). L'habitat traditionnel prend la forme d'écarts situés dans la partie montagneuse, avec quelques fermes isolées (Ceyrieux) ; aujourd'hui il se développe le long des axes routiers : D 8 et routes transversales vers Say, Rangon et la Fouillouse (habitat pavillonnaire).

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Guibaud Caroline - Monnet Thierry