Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Montverdun

Dossier IA42001160 réalisé en 2000

Fiche

Aires d'études Boën - Sail-sous-Couzan
Adresse Commune : Montverdun

Le sol de la commune a livré de nombreux vestiges d'occupation humaine, allant de l'époque néolithique au Bas-Empire. Le mont d'Uzore (villa ?), Saint-Clément-le Coterat (cimetière) et Bourgchanin (four de potier) ont livré de nombreux vestiges, ainsi que le Pic, le Palais, les Pins, la Garenne, la Loge, la Queue du bois. Au 17e siècle, deux chapelles sont construites sur le mont d'Uzore (chapelle de la Vierge et chapelle Sainte-Geneviève, construite par Jacques II d'Urfé, avec un ermitage), ainsi qu'un séminaire fondé par Camille de Neuville. L'ensemble a disparu avant la Révolution. Le cimetière, situé au Pic, est déplacé dans la plaine en 1924 (plan et devis de Pierre Gapiand, conducteur des Ponts et Chaussées à Montbrison, travaux par Jean Devaux, entrepreneur à Montverdun). Le poids public est installé en 1895 (plan et devis de Henri Chovin, agent voyer cantonal, travaux l'entrepreneur François Decourteix). Les écoles sont situées au Pic de leur création vers 1834 à leur déplacement au bourg en 1895 ; une école congrégationiste de filles (soeurs de l'Enfant-Jésus de Claveisolles) existe de 1887 à 1911 dans la maison d'industriel de la Caillade (1986 B1 492). Auteurs des oeuvres citées dans l'historique : Chovin Henri (agent voyer) ; Decourteix François (entrepreneur) ; Devaux Jean (entrepreneur) ; Gapiand Pierre (conducteur de travaux). Attribution par source.

Sites de proctection site inscrit

La commune de Montverdun est située dans la plaine du Forez. Son paysage est caractérisé par la présence de deux buttes basaltiques, le Pic et le Mont d'Uzore, par la présence d'étangs et par le passage du Lignon et du canal du Forez. L'habitat se répartit entre le bourg et ses ramifications le long des routes principales (le Treyve, le Palais, Bourgchanin, Urphé), avec le développement d'un habitat pavillonnaire. L'ancienne paroisse de Saint-Clément a disparu dans le courant du 14e siècle. Ailleurs l'habitat est très dispersés, avec de nombreuses fermes isolées (la Loge, domaine communal depuis 1822, où une ferme est construite en 1890, les Cordiers_) et des grands domaines caractéristiques de la plaine, dont certains existent au moins dès le 16e siècle : Combe, la Pras, la Rive, Chalmazelle, Meximieux. L'usine de la Guilloche et le moulin de chez le Bindos ont été étudiés. Le vignoble occupe une place importante dans l'agriculture ; la commune compte des petites industries, en particulier la carrière du mont d'Uzore, le moulin du Bindos et l'usine de la Guilloche.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Guibaud Caroline - Monnet Thierry