Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Pont routier suspendu de Briord (détruit)

Dossier IA01000461 inclus dans Présentation de l'étude des points de franchissement du Rhône en région Rhône-Alpes réalisé en 2010

Á rapprocher de

Précision dénomination pont routier
Appellations pont de Briord
Dénominations pont
Aire d'étude et canton Rhône-Alpes - Lhuis
Hydrographies Rhône
Adresse Commune : Briord
Lieu-dit : 01 Briord Mermont 38 Bouvesse-Quirieu le Bayard
Précisions oeuvre située en partie sur le département 38
oeuvre située en partie sur la commune Bouvesse-Quirieu

Par suite d'un projet de pont à établir à Briord - où jusqu'alors on passait le Rhône à bac ou en rames -, présenté en 1847 aux Conseils généraux de l´Ain et de l´Isère par Claude Bourget, ingénieur civil des Ponts et Chaussées à Lyon, une enquête d´utilité publique est menée en 1848. En août 1853, un décret autorise la construction d'un pont suspendu. L'ouvrage est édifié par la Société du pont de Briord, fondée à cette occasion par C. Bourget, adjudicataire des travaux. Ce dernier obtient une subvention de l'État de 35 000 F et la concession du pont lui est accordée pour une durée de 38 ans. Le pont, dont le coût est estimé à 135 000 F, ouvre à la circulation le 29 mars 1856. Le rachat de la concession projeté en 1884, a lieu en juin 1886 : pour 9 000 F l'État devient propriétaire du pont. Les épreuves de l'ouvrage, menées en octobre 1886, sont satisfaisantes. En 1922, on envisage sa reconstruction (annexe n° 1). Le pont suspendu, qui subit des avaries en 1925 (annexe n° 2), perdure jusqu'en 1929 date à laquelle, devenu vétuste et inapproprié au trafic grandissant, on lui substitue un ouvrage en béton armé. Il semble définitivement détruit en 1930.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1853, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Bourget Claude, ingénieur, entrepreneur, attribution par source

Le premier pont de Briord reliait comme les suivants, Mermont, hameau dépendant de la commune de l'Ain, à Bouvesse-Quirieu en Isère (lieu le Bayard). L'ouvrage était un pont suspendu en fil de fer à travée unique. Le tablier métallique de 137,50 m de long et 3,95 m de large entre les garde-corps en bois ajourés, offrait un platelage en planches de bois. La suspension métallique était portée par les deux hauts mâts, en maçonnerie, prolongeant les culées maçonnées à chaque entrée du pont.

Murs métal
fer
bois
pierre
maçonnerie
Typologies pont suspendu à travée unique
États conservations détruit

Repérage icono et terrain. Ancien pont routier suspendu entre les communes de Briord (01 ; lieu : Mermont) et Bouvesse-Quirieu (38 ; lieu : le Bayard), à l'emplacement du pont actuel de Briord.

Statut de la propriété propriété publique
propriété privée

Annexes

  • Notes extr. d'un Courrier de l´agent voyer en chef de l´Ain, 6 janvier 1922 (AD Isère, 7119W 14) :

    L´agent voyer en chef de l´Ain informe son homologue de l'Isère, que le pont suspendu de Briord est un ouvrage excessivement léger, qu'il n´est susceptible d´aucune amélioration, les amarrages étant invisibles, les câbles étant ancrés dans des massifs que l´on ne peut visiter. Il écrit que les amarrages sont entretenus avec de l´huile bouillante incorporée dans les nappes. Le pont est tellement léger qu´il est retourné à chaque ouragan et les tiges de suspension sont brisées. Le parquet du pont a cédé aussi sous le poids de charges ordinaires.

    Il envisage sa restauration, soit par reconstruction d´un pont suspendu, soit par remplacement par un ouvrage métallique en utilisant les culées actuelles comme assises.

  • Notes extr. d'un Courrier de l´agent voyer en chef de l´Ain, 5 mars 1925 (AD Isère, 7119W 14, Concours pour la reconstruction en béton armé du pont de Briord, sur le Rhône) :

    L´agent voyer en chef de l´Ain informe son homologue de l´Isère que le 15 février dernier, vers 7 heures du matin, au cours d´un orage soufflant en tempête, le tablier du pont suspendu de Briord, violemment secoué, a été emporté sur 12 mètres de longueur. En même temps, un grand nombre de tiges de suspension ont été déréglées et certaines sont tombées à l´eau.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AN. F14 16640. Ponts sur le Rhône, Ain

  • AD Isère. 1S 4/9. Routes, voiries et ponts, ponts sur le Rhône. Projets de ponts. 19e siècle

    Chemise Pont suspendu de Briord
  • AD Isère. 7093 W 77. Pont suspendu de Groslée sur le Rhône (1920-1939) et pont de Briord (1856-1952)

    Chemise Pont de Briord
  • AD Isère. 7119 W 14. Pont de Briord. 1922-1938

    Chemise Avant Projet de reconstruction du pont de Briord, 1922
Documents figurés
  • Plan ; élévation longitudinale du pont suspendu et coupes du tablier métallique en avant d´un pylône. 6 janvier 1922. Ech. 0,01 par mètre (extr. de : AD Isère. 7119W 14, Chemise Avant Projet de reconstruction du pont de Briord, 1922)

  • Briord (Ain) - Le Pont. [Avant 1930]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (AD Ain. Série Fi, CP802315)

  • Briord (Ain) - Le Pont du Rhône / C.V. édit., [avant 1930]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (AD Ain. Série Fi, CP802317) Notes : timbre et tampon ; a voyagé

  • Environ de Montalieu - Le Pont de Briord, sur le Rhône / F. Vialatte phot. Oyonnax : Vialatte, [avant 1930]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (AD Ain. Série Fi, CP802319) Notes : a voyagé

Bibliographie
  • BROCARD, Maurice. L'Ain des grands ponts. Ain. Rhône. Valserine. Saône. Lyon : Editions de la Tour Gile, [D.l. 1993]

    p. 111, ill. p. 112
  • KIRCHNER, R. Quelques réflexions sur la construction des ponts du Rhône français. Les Etudes rhodaniennes, 1948, vol. 23, n° 1-2, p. 5-13

    p. 8
  • Site internet Art et histoire. Pont de Briord - 1856. [en ligne]. Accès internet : <URL : http://art-et-histoire.com/index4o.php?segreap.php?cb=Briord>

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Havard Isabelle - Decrock Bruno