Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Pont routier Raymond Poincaré

Dossier IA69006623 inclus dans Présentation de l'étude des points de franchissement du Rhône en région Rhône-Alpes réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

HISTORIQUE

Le premier pont

La construction du pont Poincaré, visant à assurer la liaison vers Genève, est un projet national entrepris avant la Seconde Guerre mondiale, avec une participation financière d´un sixième pour la Ville de Lyon. C´est l´ouvrage terminal des autoroutes prévues sur les bas-ports du Rhône.

Les travaux commencés en 1937 se sont déroulés lentement. Dès le départ, ils sont ralentis par des conflits sociaux. Puis le chantier est arrêté pendant un an par le déclenchement des hostilités et reprend en 1940. L'ouvrage est dynamité par les Allemands en septembre 1944, avant même son ouverture, détruisant la grande arche rive gauche. La crue du Rhône survenue au mois d'octobre suivant accentue ces dégâts et provoque l´effondrement de l´arche centrale (OLIVIER, p. 49).

Ce premier pont comprenait un ouvrage principal pour le franchissement du Rhône et un ouvrage de décharge sur le champ d´inondation côté rive gauche. Ses éléments porteurs, piles et culées, étaient semblables à ceux du viaduc ferroviaire implanté 30 m en aval. L´ouvrage principal était formé de cinq arches : les arches de rive de 30 m et les trois arches centrales de 62,50 m. Il supportait une chaussée à quatre voies de 12 m de large, complétée par deux trottoirs de 4 m.

Le viaduc d´accès était composé de sept travées en poutres droites reposant sur des petites piles fondées dans le gravier.

Pour cet ouvrage, le tablier concourrait à la résistance des arcs porteurs des grandes arches (OLIVIER, p. 49).

Le deuxième pont

La reconstruction du pont est achevée en 1954 (selon Pelletier, l'ouvrage est terminé en 1950 (PELLETIER 1986, p. 204) et ouvert au public en 1954 (PELLETIER 2002, p. 100)), date à laquelle on le raccorde au boulevard de ceinture Laurent-Bonnevay. En 1964 (PELLETIER 2002, p. 100 ; 1974 sur le site Structurae), des fissures apparaissent. Un pont provisoire métallique est alors édifié et utilisé jusqu'à sa démolition en 1989.

Le pont Poincaré est élargi et modifié à ses extrémités à la fin du 20e ou au début du 21e siècle (PELLETIER 2002, p. 100).

Au tout début des années 2000, il est rénové par Freyssinet International. Il est procédé au changement des bielles d'appuis et des joints de chaussée, à la réparation des bétons et des massifs, au remplacement des passerelles de visite (FREYSSINET MAGAZINE, p. 13).

Précision dénomination pont routier
Appellations pont Raymond Poincaré
Dénominations pont
Aire d'étude et canton Rhône-Alpes - Villeurbanne
Hydrographies Rhône
Adresse Commune : Villeurbanne
Lieu-dit : 69 Villeurbanne, 69 Caluire-et-Cuire, Saint-Clair
Adresse : R.D. 48 , R.N. 83
Précisions oeuvre située en partie sur la commune Caluire-et-Cuire

Un bac à traille (bac à traille de Vassieux ou du Grand Camp) a fonctionné à proximité de l'emplacement de ce pont de 1841 à 1844. Le pont Poincaré assure la liaison vers Genève. À l'origine, c'est un pont national dont la construction est financée pour 1/6e par la Ville de Lyon. En 1937, on commence un ouvrage en béton reposant sur quatre piles. Il est presque terminé quand il est dynamité par les Allemands en septembre 1944, puis encore endommagé par une crue le mois suivant. Sa reconstruction est achevée en 1954, date à laquelle on le raccorde au boulevard de ceinture Laurent-Bonnevay. En 1964, des fissures apparaissent ; on le renforce d´un pont provisoire métallique démoli en 1989. Entre 1989 et 2002, le pont est élargi et modifié à ses deux extrémités pour être raccordé à l´échangeur du périphérique nord d´un côté, et, de l'autre, au boulevard de ceinture grâce à un gigantesque giratoire. Au début des années 2000, l'ouvrage est renové par Freyssinet International.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Principale : 1er quart 21e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Secondaire : limite 20e siècle 21e siècle
Dates 1937, daté par travaux historiques
1954
Auteur(s) Auteur : Freyssinet International, entrepreneur, attribution par travaux historiques
Personnalité : Poincaré Raymond, personnage célèbre

L'ouvrage actuel est composé de trois arches centrales de 62 m et de deux travées de rive de 25,50 m chacune, pour une longueur totale de 272 à 290 m selon les sources. Les cinq travées sont constituées chacune de six poutres de béton de hauteurs variables. Ces éléments sont reliés par des dalles de béton coulées en place. La largeur de la chaussée est de 18 m, soit six voies de circulation de 3 m chacune ; elle est bordée par deux trottoirs protégés par des parapets en béton. L'éclairage est assuré par des lampadaires électriques.

Murs béton
Typologies pont à poutre cintrée à travées continues

Pont préétudié dans le cadre de l'inventaire topographique de la ville de Lyon, 2006, par Maryannick Chalabi. Pont de la R.N. 83 (au débouché de la R.D. 48), entre les communes de Villeurbanne et Caluire-et-Cuire (69).

Statut de la propriété propriété de l'Etat

Références documentaires

Documents figurés
  • [Aménagement du pont Poincaré à Lyon sur le Rhône]. [S.d.]. 1 photogr. : n. et b. ; 18 x 24 cm (BM Lyon, Fonds d´archives photographiques Jules Sylvestre. S 2897) Notes : photographie d´un plan

  • [Pont Poincaré sur le Rhône]. [1944]. 1 photogr. pos. : n. et b. ; 18 x 24 cm (AM Lyon. 38 PH 188 n°1)

Bibliographie
  • JASSERON, Louis. Les ponts de Lyon, sur le Rhône. Rive gauche, n° 27, décembre 1968, p. 7-13

    p. 12
  • OLIVIER, Jean. Le pont Poincaré et le futur pont ouest sur la Saône. In La reconstruction des ponts de Lyon. Lyon : Association des Anciens Élèves de l'École Centrale lyonnaise, s.d. [c. 1945], p. 49-51

  • PELLETIER, Jean. Lyon pas à pas. Son histoire à travers ses rues. Presqu´île. Rive gauche du Rhône. Quais et ponts du Rhône. Roanne/Le Coteau : Editions Horvath, 1986

    p. 204-205
  • PELLETIER, Jean. Ponts et quais de Lyon. Lyon : Editions lyonnaises d´art et d´histoire, [D.l. 2002]. 128 p. ; 22 cm

    p. 100
  • Pont Poincaré à Lyon. Réparation au-dessus du Rhône. Freyssinet magazine, septembre-décembre 2002, n° 215, p. 13

  • Compagnie Nationale du Rhône. Direction du Patrimoine Fluvial et Industriel. Pôle Fluvial. Base documentaire OASIS. Répertoire des ouvrages sur le Rhône

    n° 0156
  • Site internet Structurae. Pont Raymond Poincaré. [en ligne]. Accès internet : <URL : http://fr.structurae.de/structures/data/index.cfm?ID=s0008340>

  • Site internet Structurae. Pont Poincaré. [en ligne]. Accès internet : <URL : http://fr.structurae.de/structures/data/index.cfm?id=s0006526>

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Chalabi Maryannick - Pagenot Sandrine - Havard Isabelle - Decrock Bruno