Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Pont routier Jean de Lattre de Tassigny

Dossier IA69006620 inclus dans Présentation de l'étude des points de franchissement du Rhône en région Rhône-Alpes réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Précision dénomination pont routier
Appellations pont Jean de Lattre de Tassigny
Dénominations pont
Aire d'étude et canton Rhône-Alpes - Lyon
Hydrographies Rhône
Adresse Commune : Lyon 1er
Lieu-dit : 69 Lyon 1er arrondissement, 69 Lyon 6e arrondissement
Adresse : R.D. 6 , rue Duquesne , quai de Serbie

Le pont de Lattre de Tassigny a succédé à un pont plus ancien qui se trouvait implanté à une centaine de mètres en amont. Il s'agissait d'un pont suspendu édifié en 1846 qui a porté successivement les noms de pont Louis-Philippe, pont Saint-Clair, puis pont Vaïsse. Lorsque le tunnel de la Croix-Rousse a été percé en 1952, on a décidé de démolir ce dernier pont et de bâtir, dans l'axe du tunnel, donc 100 m en aval, un nouveau pont routier pour en assurer le débouché. Les travaux de construction ont débuté en 1953. À cette date, l'entreprise Joya-Chabert réalise les piliers d'estacade d'une passerelle, sans doute de chantier. L'ouvrage, terminé en 1956, a été ouvert à la circulation le 18 février 1958 et inauguré le 5 octobre suivant (annexe n° 2). Il a reçu le nom du maréchal Jean de Lattre de Tassigny.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1952, daté par source, porte la date
1956
1958
Auteur(s) Auteur : Rérolle Jacques, ingénieur, signature
Auteur : Roques Clément, ingénieur des Ponts et Chaussées, signature
Auteur : Thiébault André, ingénieur des Ponts et Chaussées, signature
Auteur : Boissonnet René, ingénieur, signature
Auteur : Verrier Pierre, architecte, signature
Auteur : Joya-Chabert, entrepreneur, signature
Personnalité : De Lattre de Tassigny Jean, personnage célèbre

Le pont de Lattre de Tassigny est le plus court des ponts de Lyon : sa longueur totale est de 194 m. Il comporte trois travées de 53 m de long (selon le cahier des charges) pour 25,45 m de large. En rive gauche, on compte une travée supplémentaire passante constituée d'un pont-dalle qui enjambe une voie sur berge et une route. La culée de rive gauche est évidée pour livrer également passage à une piste cyclable. En rive droite, deux bretelles en encorbellement rattachent le pont à l'axe nord-sud qui longe le fleuve. Le tablier en béton précontraint repose sur deux piles doubles oblongues en béton couvert d'un parement de pierre de taille. Les culées, de 33,50 m de long, sont en béton massif à parement de pierre de taille. Les fondations des piles et des culées ont été exécutées par caisson à air comprimé. La chaussée, large de 18 m, porte six voies de circulation à double sens bordées par deux trottoirs de 3,50 m protégés par des parapets métalliques. Le système d'éclairage par lampadaires électriques est d'origine. En rive gauche, les côtés aval et amont sont tous deux dotés d'un escalier droit en béton.

Murs béton
pierre
parement
béton précontraint
pierre de taille
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie
Typologies pont à poutre à travées continues

Pont préétudié dans le cadre de l'inventaire topographique de la ville de Lyon, 2006, par Maryannick Chalabi.

Statut de la propriété propriété du département (?)

Annexes

  • Projet de construction du pont du tunnel sur le Rhône, à Lyon (extr. de : ILLAIRE, Paul, in La reconstruction des ponts de Lyon, 1944, p. 65-66) :

    Le pont sera composé de trois arches :

    Une arche centrale de 58,50 m d´ouverture surbaissé au 1/10e ;

    Deux arches de rives de 53 m d´ouverture, chacune surbaissée au 1/11e. Les lignes d´intrados seront des arcs de cercle parfaits ;

    Sur chaque bas-port du Rhône, une arche en plein cintre de 4 m d´ouverture, assurant le passage d´une piste cyclable avec trottoirs. (...)

    Des exhaussements de 2 m de la chaussée du quai Saint-Clair sur la rive droite du Rhône et de 1,80 m de la chaussée du quai de Serbie sur la rive gauche, n´ont pu cependant être évitées. Des cours anglaises prévues le long des immeubles dans la largeur des trottoirs assureront l´accès des seuils de portes à la nouvelle chaussée.

    En définitive le profil en long du pont, symétrique par rapport à l´axe vertical de l´arche centrale, se compose de deux rampes de 0,033% raccordées par un arc de cercle de 1.851 m de rayon.

    Profil en travers. Le profil en travers adopté comprend une chaussée de 15 m de largeur, non compris deux trottoirs de 4,50 m de largeur utile, bordés chacun par un parapet de 0,50 m. Il se compose de deux rampes de 0,024 m par mètre régnant sur 6,50 m raccordées par un arc parabolique de 2 m de longueur. Le bombement ainsi réalisé est de 1/100e ; la hauteur de la bordure guide-roue est de 0,50 m.

    Caractéristiques de l´ouvrage. Constitution de ses éléments.

    Voûtes. Les voûtes seront constituées par des arcs en béton légèrement armé au voisinage des retombées. Elles seront encastrées sur les piles et les culées. Leurs épaisseurs obtenues par l´application de la formule Séjourné, seront les suivantes :

    Epaisseur à la clef des arches centrales et de rive : 1, 55 m ;

    Epaisseur aux retombées des arches centrales et de rive : 1,75 m.

    Les voûtes situées sur les bas-ports seront en béton. Leur épaisseur à la clef sera de 0,50 m et leur épaisseur aux retombées de 1 m.

    Les bandeaux de toutes les voûtes seront en maçonnerie de pierre de taille et ne présenteront pas de saillie.

    Une chape en asphalte de 5 cm d´épaisseur assurera l´écoulement des eaux d´infiltration qui seront recueillies au voisinage des piles et culées en un point bas d´où elles seront évacuées au moyen de crépines et de gargouilles.

    Les charges admises dans le calcul des voûtes sont celles prévues par le règlement d´août 1940. Le béton sera dosé à 400 kilos de ciment pour 400 litres de sable et 800 litres de gravier.

    Piles. Au niveau des naissances, les piles auront 6 m de largeur. Leurs parements présenteront un fruit de 1/7e très voisin de celui adopté pour les piles des ponts Morand et Lafayette. Ces piles présenteront en outre un avant-bec et un arrière-bec de forme ogivale de 3,75 m de pointe.

    Elles seront en outre surmontées d´un chaperon sur tout leur pourtour. Le gros-oeuvre des piles sera exécuté en béton de gros gravier. Les parements seront en pierre de taille de 30 cm de queue moyenne.

    Culées. Les culées auront 33,50 m de largeur totale et présenteront de ce fait, à l´aval et à l´amont, une saillie de 4,25 m sur le nu des tympans. Elles seront en béton massif et leurs parements en pierre de taille. Elles seront évidées comme il est dit dans le chapitre "Profil en long" pour livrer passages aux cyclistes et aux piétons.

    Fondations. Des sondages de reconnaissance effectués à l´emplacement des piles et des culées jusqu´à une profondeur de 35 m à partir du lit du fleuve, ont prouvé que les terrains traversés étaient constitués exclusivement par du sable et du gravier. La roche n´a jamais pu être atteinte à la profondeur précitée. La cote (147 m) a été adoptée comme assise des fondations, ce qui donne une pression maxima sur le sol de 8 kg 1/2 au centimètre carré. Les fondations des piles et culées seront exécutées par caisson à air comprimé, conformément à la technique adoptée pour la construction des grands ouvrages modernes.

    Tympans et parapets. Les tympans seront constitués par des murs en béton de ciment parementés en pierre de taille. Leur façade sera sans relief, simplement découpée par les joints en tas de charge. Ils seront couronnés par une plinthe et un parapet entièrement en maçonnerie de pierre de taille.

    Chaussée et trottoirs. La chaussée sera constituée par un pavage mosaïque de 8 cm d´épaisseur reposant sur les remblais de la voûte par l´intermédiaire d´une forme de sable de 2 cm d´épaisseur. Les trottoirs en béton de ciment seront évidés pour livrer passage aux canalisations d´eau, de gaz, d´électricité, et tous câbles de PTT.

  • Inscriptions et dates portées :

    PONT/ Jean de LATTRE de TASSIGNY/ 1889-1952/ MARECHAL DE FRANCE/ Inauguré le 5 Octobre 1958/ par le GENERAL DE GAULLE/ CHEF DU GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE (gravée en rive gauche amont, sur la face interne du parapet)

    PONT JEAN DE LATTRE DE TASSIGNY/ OUVERT A LA CIRCULATION LE 18 FEVRIER 1958 . Mr. ROGER RICARD ETANT/ PREFET DU RHONE . Mr. BENOIT CARTERON PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL/ ET Mr. LOUIS PRADEL MAIRE DE LYON * CET OUVRAGE . SON CARREFOUR/ A TROIS NIVEAUX ET L'AXE NORD-SUD . OEUVRE COMMUNE DE L'ETAT/ DU DEPARTEMENT DU RHONE ET DE LA VILLE DE LYON . ONT ETE/ CONSTRUITS SOUS LA DIRECTION DE Mr. JACQUES REROLLE INGENIEUR/ EN CHEF DU DEPARTEMENT . Mr. CLEMENT ROQUES INGENIEUR EN CHEF/ DES PONTS ET CHAUSSEES . Mr. ANDRE THIEBAULT INGENIEUR DES PONTS/ ET CHAUSSEES . Mr. RENE BOISSONNET INGENIEUR DES TRAVAUX PUBLICS/ DE L'ETAT . Mr. PIERRE VERRIER ARCHITECTE D.P.L.G. (gravée en rive gauche, côté amont et côté aval, sur la face interne du parapet)

    les Berges du Rhône/ PONT/ DE LATTRE/ DE TASSIGNY/ 1956 (plaque scellée sur la pile en rive gauche)

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Rhône. 3959 W 1952. Ponts sur le Rhône

    Lyon : ponts Delattre de Tassigny, Saint-Clair
Documents figurés
  • Compagnie nationale du Rhône. Aménagement de la chute de Pierre-Bénite. Profil en long des ponts sur le Rhône dans la traversée de Lyon. D´après plan Ponts et Chaussées, service navigation Rhône Saône, complété avec documents Ville de Lyon, P. et C. service ordinaire, et relevés C.N.R. P.B.S., Saint-Fons, 21 juin 1962. Ech. 1:500 (A. CNR. PB_689)

  • Compagnie nationale du Rhône. Aménagement de la chute de Pierre-Bénite. Ponts sur le Rhône dans la traversée de Lyon. Détails des piles. M.T. dessinateur, M.P. ingénieur, Saint-Fons, 21 juin 1962 (A. CNR. PB_690)

  • Compagnie nationale du Rhône. Aménagement de la chute de Pierre-Bénite. Ponts sur le Rhône dans la traversée de Lyon. Détails des piles. M.T. dessinateur, M.P. ingénieur, Saint-Fons, 21 juin 1962 (A. CNR. PB_690)

  • [Ouvrage d´art : ponts sur le Rhône] / S.n., 1880-1982. Photogr. : n. et b. et coul., 18 x 24 cm (AM Lyon. 38 Ph 188, n°5)

    2e moitié du 20e siècle, n. et b.
  • [Ponts du Rhône : au premier plan, pont de Lattre de Tassigny, pont Morand, passerelle du Collège, pont Lafayette, vue en plongée] / E. Poix phot., [1960]. 2 photogr. pos. : n. et b. ; 13 x 18 cm (AM Lyon. 8 Ph 04594 et 0595)

  • [Ponts sur le Rhône, au premier plan le pont de Lattre de Tassigny, puis le pont Morand] / Trolliet édit. Lyon : Trolliet, [ca 1964]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (MdFR. Collection Rondeau, CP RON 0947)

  • [Vue aérienne, perspective des ponts sur le Rhône, à droite la vallée de la Saône] / Cellard édit. Bron : Cellard, [avant 1965]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (MdFR. Collection Rondeau, CP RON 0949) Notes : au premier plan, pont de Lattre de Tassigny, puis pont Morand, passerelle du Collège, pont Lafayette, pont Wilson (ponts suivants trop éloignés) ; a voyagé en 1965

  • [Lyon - Rhône, Pont de Lattre de Tassigny] / Ph. Cannat phot. ; Guyot et Cie édit. Lyon : Guyot et Cie, [1985]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : coul. ; 10,3 x 14,7 cm (AD Rhône. 11 Fi 1045) Notes : reproduction interdite

Bibliographie
  • ILLAIRE, Paul. Projet de construction du pont du tunnel sur le Rhône, à Lyon. In La reconstruction des ponts de Lyon. Lyon : Association des Anciens Élèves de l'École Centrale lyonnaise, s.d. [c. 1945], p. 65-66

  • PELLETIER, Jean. Lyon pas à pas. Son histoire à travers ses rues. Presqu´île. Rive gauche du Rhône. Quais et ponts du Rhône. Roanne/Le Coteau : Editions Horvath, 1986

    p. 203-204
  • PELLETIER, Jean. Ponts et quais de Lyon. Lyon : Editions lyonnaises d´art et d´histoire, [D.l. 2002]. 128 p. ; 22 cm

    p. 96, ill.
  • ROQUES, Clément, THIÉBAULT, André. Le pont Jean de Lattre de Tassigny sur le Rhône à Lyon et son carrefour à trois niveaux rive droite. Annales de l´Institut technique du Bâtiment et des Travaux publics, juin 1959, n° 138, p. 633-656

  • Compagnie Nationale du Rhône. Direction du Patrimoine Fluvial et Industriel. Pôle Fluvial. Base documentaire OASIS. Répertoire des ouvrages sur le Rhône

    n° 0159
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Chalabi Maryannick - Pagenot Sandrine - Havard Isabelle - Decrock Bruno