Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Pont routier et ferroviaire (métropolitain) Morand

Dossier IA69006617 inclus dans Présentation de l'étude des points de franchissement du Rhône en région Rhône-Alpes réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Précision dénomination pont routier
pont ferroviaire
Appellations pont Morand
Dénominations pont
Aire d'étude et canton Rhône-Alpes - Lyon
Hydrographies Rhône
Adresse Commune : Lyon 1er
Lieu-dit : 69 Lyon 1er arrondissement, 69 Lyon 6e arrondissement
Adresse : quai Lassagne André , place du Maréchal Lyautey

Au début des années 1970, la première ligne de métro lyonnais en projet doit franchir le Rhône au niveau du pont Morand. Pour éviter les trop coûteuses dépenses d'un passage sous-fluvial, il est décidé de détruire le pont existant - vétuste et inadapté au trafic - pour en construire un autre à double usage routier et ferroviaire. Un ouvrage mixte à deux niveaux est conçu : une chaussée routière doit être établie sur le tablier et le métro doit passer en-dessous, dans le corps en béton du pont. À l'origine, il est prévu de doubler l'ouvrage d'un autre pont en aval, après destruction du pont ancien, mais ce projet n'a pas été mené à bien. Le nouveau pont Morand est achevé en 1976.

Période(s) Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1975, daté par travaux historiques, porte la date
Auteur(s) Auteur : SEMALY, maître d'oeuvre, attribution par travaux historiques
Auteur : Société Générale d'Entreprises, entrepreneur, attribution par travaux historiques
Personnalité : Morand Jean-Antoine, habitant célèbre

Le nouveau pont Morand, de 187 m d'ouverture, comporte trois travées (49 m - 89 m - 49 m). La travée de rive gauche, passante, enjambe le quai. Le tablier en béton précontraint a été construit par encorbellements de voussoirs coulés sur place. Les fût des piles sont en béton non armé et sont fondés sur les alluvions par l´intermédiaire d´un massif en béton coulé à l´abri d´un batardeau de palplanches. De forme oblongue, les piles présentent un avant-bec biseauté côté amont qui sert de support à un lampadaire. Côté rive droite, l´ouvrage repose sur une pile-culée qui supporte le viaduc d´accès franchissant la trémie et le bas-port. Côté rive gauche, la culée soutient les terres du quai et le tube du métro qui enjambe la trémie. Le tablier, large de 15,50 m, se présente sous la forme de deux poutres-caissons qui renferment chacune une voie du métro. Sa hauteur, définie par le gabarit du métro, est au minimum de 4,50 m ; elle atteint 6,90 m au-dessus des piles. Au niveau supérieur, le tablier porte une chaussée large de 11,50 m, à quatre voies de circulation en double sens, bordée par deux trottoirs de 2 m chacun, protégés par des parapets en métal. L'éclairage par deux lampadaires électriques ancrés dans les deux piles en rivière est d'origine. En rive gauche, côtés aval et amont, l'extrémité du pont est dotée de deux escaliers latéraux hors-oeuvre.

Murs béton
béton précontraint
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie
Typologies pont à poutre cintrée à travées continues

Pont préétudié dans le cadre de l'inventaire topographique de la ville de Lyon, 2009, par Maryannick Chalabi.

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Inscription portée :

    les Berges du Rhône/ PONT/ MORAND/ 1976 (plaque sous le tablier, en rive gauche)

Références documentaires

Documents figurés
  • [Construction du Pont Morand] / E. Poix ou Edmond Pernet phot., [1975]. 1 photogr. pos. : n. et b. ; 6 x 6 cm (AM Lyon. 8 Ph 04621)

  • [Construction du Pont Morand] / E. Poix ou Edmond Pernet phot., [1975]. 3 photogr. pos. : n. et b. ; 13 x 18 cm (AM Lyon. 8 Ph 04624)

  • [Construction du Pont Morand] / E. Poix ou Edmond Pernet phot., [1975]. 3 photogr. pos. : n. et b. ; 13 x 18 cm (AM Lyon. 8 Ph 04622)

  • [Construction du Pont Morand] / E. Poix ou Edmond Pernet phot., [1975]. 3 photogr. pos. : n. et b. ; 13 x 18 cm (AM Lyon. 8 Ph 04622, 04624, 04632)

  • [Construction du Pont Morand, à gauche ancien pont Morand] / E. Poix ou Edmond Pernet phot., [1975]. 2 photogr. pos. : n. et b. ; 13 x 18 cm (AM Lyon. 8 Ph 04623 et 04633)

  • [Ancien pont Morand lors de sa démolition] / E. Poix ou Edmond Pernet phot., [1975]. 4 photogr. pos. : n. et b. ; 13 x 18 cm (AM Lyon. 8 Ph 04627, 04628, 04629 et 04630)

  • [Ouvrage d´art : ponts sur le Rhône] / S.n., 1880-1982. 76 photogr. : n. et b. et coul., 18 x 24 cm au moins (AM Lyon. 38 Ph 188)

    n°34 et 36, pont Morand, après 1975, coul.
  • [Lyon - Pont Morand] / Guyot et Cie édit. Lyon : Guyot et Cie, [1985]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : coul. ; 10,3 x 14,8 cm (AD Rhône. 11 Fi 1026) Notes : reproduction interdite

Bibliographie
  • Le métro lyonnais / S.E.M.A.L.Y. [s.d.]. 55 p. ; 30 cm

  • ASSOCIATION FRANÇAISE POUR LA CONSTRUCTION. Le savoir-faire français en matière d'ouvrages d'art / French know-how in bridge building. Paris : ISTED, 1987

    Pont Morand sur le Rhône, p. 216-217
  • LACROIX, Roger. Métro de Lyon. La construction du pont mixte rail-route Morand-Bis en béton précontraint, sur le Rhône. Travaux, mars 1975, n° 480, p. 43-46

  • PELLETIER, Jean. Lyon pas à pas. Son histoire à travers ses rues. Presqu´île. Rive gauche du Rhône. Quais et ponts du Rhône. Roanne/Le Coteau : Editions Horvath, 1986

    p. 204
  • PELLETIER, Jean. Les ponts de Lyon. L'eau et les Lyonnais. Le Coteau : Editions Horvath, [s.d. ; 1988]. 207 p. : ill. ; 26 cm

    p. 186-189
  • PELLETIER, Jean. Ponts et quais de Lyon. Lyon : Editions lyonnaises d´art et d´histoire, [D.l. 2002]. 128 p. ; 22 cm

    p. 96
  • ROCH, Jean-Baptiste. Histoire des ponts de Lyon de l'époque gallo-romaine à nos jours. Le Coteau : Editions Horvath, [D.l. 1983]

    p. 112-115
  • Compagnie Nationale du Rhône. Direction du Patrimoine Fluvial et Industriel. Pôle Fluvial. Base documentaire OASIS. Répertoire des ouvrages sur le Rhône

    n° 0160
  • Site internet Structurae. Pont Morand. [en ligne]. Accès internet : <URL : http://fr.structurae.de/structures/data/index.cfm?ID=s0003370>

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Chalabi Maryannick - Pagenot Sandrine - Havard Isabelle - Decrock Bruno