Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Pont ferroviaire de Cordon (détruit) ; piles (vestiges)

Dossier IA01000524 inclus dans Présentation de l'étude des points de franchissement du Rhône en région Rhône-Alpes réalisé en 2010
Précision dénomination pont ferroviaire
Appellations pont de Cordon
Dénominations pont
Aire d'étude et canton Rhône-Alpes - Belley
Hydrographies Rhône
Adresse Commune : Brégnier-Cordon
Lieu-dit : 01 Brégnier-Cordon Cordon 38 Aoste Saint-Didier
Précisions oeuvre située en partie sur le département 38
oeuvre située en partie sur la commune Aoste

Dans le dernier quart du 19e siècle, un pont de chemin de fer franchit le Rhône à Cordon. Il porte la ligne Chambéry (Savoie) - Saint-André-le-Gaz (Isère), via Belley (Ain), mise en service en 1884 par la Compagnie des Chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM). En janvier 1881, l´ingénieur en chef Duval, directeur général de la Compagnie de Fives-Lille pour constructions mécaniques et entreprises, s'engage par soumission envers le PLM, à exécuter les travaux de maçonnerie des trois piles et des deux culées de l'ouvrage (annexe n° 1) . Détruit en juin 1940 par le Génie français, ce pont ferroviaire n'a jamais été reconstruit par suite du déclassement de cette portion de ligne ferroviaire en novembre 1941 (annexe n° 2). Son déblaiement est engagé de 1940 à 1944.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1881, daté par source
Auteur(s) Auteur : PLM, maître d'oeuvre, attribution par source
Auteur : Fives-Lille Cie, entrepreneur, attribution par source

L'ancien pont ferroviaire, portant une unique voie ferrée, franchissait le Rhône entre Saint-Didier (dépendant d'Aoste, Isère ; à la limite de la commune des Avenières) et Cordon (hameau de Brégnier-Cordon, Ain), juste à l'aval de l'ancien pont suspendu de Cordon. L'iconographie ancienne et les sources (voir annexe n° 1) permettent de restituer un pont à poutre droite en treillis métallique, de quatre travées (36,75 m - 43,50 m - 43,50 m - 36,75 m). La poutre constituant le tablier était appuyée sur deux culées et trois piles en rivière, de forme oblongue. Tous les appuis, maçonnés (pierre de taille), sont fondés sur caisson à air comprimé. Il reste aujourd'hui des vestiges des piles, dont les bases, affleurant à la surface du fleuve, sont visibles à 30 m en aval du pont routier actuel de la R.D. 992.

Murs métal
pierre
pierre de taille
Typologies pont à poutre en treillis à travées continues
États conservations détruit, vestiges

Repérage icono et terrain. Ancien pont ferroviaire, qui reliait les communes de Brégnier-Cordon (01 ; lieu : Cordon) et Aoste (38 ; lieu : Saint-Didier), sur le bras gauche du Rhône.

Statut de la propriété propriété d'une société privée

Annexes

  • Soumission du directeur général de Fives-Lille, envers le PLM, janvier 1881 (extr. de : AD Rhône, 3959W 1745, Viaduc de Cordon) :

    Soumission de l´ingénieur en chef Duval, directeur général de la Compagnie de Fives-Lille pour constructions mécaniques et entreprises, envers la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée, qui s'engage à exécuter les travaux de maçonnerie des trois piles et des deux culées du viaduc du Rhône.

    Celui-ci sera formé de quatre travées métalliques (deux travées de rives de 36,75 m d´ouverture et deux travées centrales de 43,50 m de portée). Les trois piles et les deux culées seront fondées au moyen de caissons en tôle à l´aide de l´air comprimé, à une profondeur de 10 m au moins pour les culées et de 12 m au moins pour les piles, au-dessous de l´étiage. Le caisson d´une culée aura la forme d´un rectangle avec angles arrondis de 8 m de longueur sur 3,80 m de largeur. Il sera divisé dans sa hauteur en deux compartiments. La partie inférieure servant de chambre à air présentera une résistance suffisante pour supporter la poussée de l´eau et des terrains traversés et la charge de la maçonnerie ; la partie supérieure servira d´enveloppe à la maçonnerie.

    Nota : les travaux de fondation des trois piles et des deux culées à exécuter à l´air comprimé et la superstructure métallique du viaduc ne sont pas compris dans cette soumission.

  • Note de l´ingénieur en chef, 9 décembre 1941 (extr. de : AD Rhône, 3959W 1745) :

    Note rapportant le décret du 30 novembre 1941 prononçant le déclassement d´un certain nombre de lignes de chemin de fer et en particulier de la ligne de Saint-Didier d´Aoste à Brégnier-Cordon, détruite pendant la guerre. Il résulte de cette décision que le pont du chemin de fer de Brégnier-Cordon ne sera pas reconstruit.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Rhône. 3959 W 1745. Ponts sur le Rhône

    Brégnier-Cordon
Documents figurés
  • Environ des Avenières - Joli Pont de Cordon, sur le Rhône / F. Vialatte phot. Oyonnax : Vialatte, [avant 1922]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (MdFR. Collection Dürrenmatt, CP DUR 1400) Notes : le pont ferroviaire est en arrière-plan ; timbre et tampon

  • Environ des Avenières - Joli Pont de Cordon, sur le Rhône / F. Vialatte phot. Oyonnax : Vialatte, [avant 1930]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (MdFR. Collection Rondeau, CP RON 0216) Notes : le pont ferroviaire est en arrière-plan ; a voyagé le 01/01/1930

  • Les deux ponts de Cordon sur le Rhône / Perrin papetier impr. Les Avenières : Perrin, [avant 1942]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (MdFR. Collection Rondeau, CP RON 0215) Notes : le pont ferroviaire est en arrière-plan ; a voyagé le 11/09/1942

  • Environ des Avenières - Joli Pont de Cordon sur le Rhône / Perrin papetier. Les Avenières : Perrin, [1ère moitié du 20e siècle]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (AD Ain. Série Fi, CP742278) Notes : le pont ferroviaire est en arrière-plan ; a voyagé

  • Joli pont de Cordon sur le Rhône / Perrin papetier impr. Les Avenières : Perrin, [1ère moitié du 20e siècle]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (MdFR. Collection Dürrenmatt, CP DUR 1401) Notes : le pont ferroviaire est en arrière-plan ; timbre et tampon

  • 1160. - Environs de Saint-Genix (Savoie). Cordon - Les Ponts sur le Rhône / E. Reynaud édit. Chambéry : Reynaud, [1ère moitié du 20e siècle]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (MdFR. Collection Dürrenmatt, CP DUR 1404) Notes : le pont ferroviaire est en arrière-plan ; timbre et tampon

Bibliographie
  • BROCARD, Maurice. L'Ain des grands ponts. Ain. Rhône. Valserine. Saône. Lyon : Editions de la Tour Gile, [D.l. 1993]

    p. 102, ill. p. 103
  • KIRCHNER, R. Quelques réflexions sur la construction des ponts du Rhône français. Les Etudes rhodaniennes, 1948, vol. 23, n° 1-2, p. 5-13

    p. 5
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Havard Isabelle - Decrock Bruno