Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fiche

Précision dénomination pont autoroutier
Dénominations pont
Aire d'étude et canton Rhône-Alpes - Givors
Hydrographies Rhône
Adresse Commune : Givors
Lieu-dit : 69 Givors, 69 Ternay
Adresse : A. 47
Précisions oeuvre située en partie sur la commune Ternay

Dès 1961, la construction d´un nouveau pont sur le Rhône à Givors est projetée pour relier l´autoroute A. 47 (Givors - Saint-Etienne) et l´autoroute A. 7 sur la rive gauche du Rhône. Il est alors envisagé un ouvrage de deux travées de 136 m de portée chacune, à trois chaussées distinctes : deux chaussées latérales de 7 m pour les voies autoroutières et une chaussée centrale de 6 m réservée à la circulation locale (annexe n° 1). Un concours pour ce projet de pont autoroutier (appuis et tablier) est lancé en 1966. A cette date, il est prévu qu'il comportera trois travées de 111 m, 66,60 m et 111 m de portée (annexe n° 2). Les entreprises Campenon-Bernard (Paris) remportent finalement le marché de construction avec un ouvrage en béton précontraint de cinq travées de dimensions alternées. Le pont s´inscrit dans le prolongement du bassin terminal du canal Givors - Rive de Gier (aujourd´hui désaffecté), entre le viaduc ferroviaire dit de la Méditerranée, en amont, et le pont suspendu dit pont de Chasse, en aval. Les travaux sont débutés en 1967. L'ouvrage, dont le coût de construction monte à 8 millions de francs, est mis en service en 1970 (annexe n° 3).

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1967, daté par source
Auteur(s) Auteur : Campenon Bernard, maître d'oeuvre, attribution par source

Le pont autoroutier implanté sur la commune de Givors débouche à l'extrême sud-ouest de celle de Ternay, en rive gauche, à la limite nord de celle de Chasse-sur-Rhône. D´une longueur totale de 300 m, l'ouvrage est constitué de cinq travées de dimensions symétriques : 30 m - 110 m - 20 m - 110 m - 30 m. Il s´agit d´un pont en poutre, entièrement en béton précontraint. Le tablier bicaisson a été construit par encorbellement. Sa section transversale est constituée de deux poutres tubulaires identiques, de hauteur variable, à deux âmes chacune, reliées à leur partie supérieure par un hourdis formant dalle sous chaussée. D´une largeur totale de 18 m, il supporte 2 x 2 voies de circulation, et un trottoir de 2 m de chaque côté. Les deux culées sont fondées sur des caissons havés, et les quatre piles double, de section rectangulaire, sur des caissons foncés à l'air comprimé. (Voir annexe n° 3).

Murs béton précontraint
Typologies pont à poutre cintrée à travées continues

Repérage carto. Ouvrage faisant partie du test ; initialement sélectionné.

Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • Rapport de l´ingénieur d´arrondissement, 15 avril 1961 (extr. de : AD Rhône, 3633 W 12 : Dossier Raccordement à l´autoroute Lyon-Valence, avant-projet, avril-mai 1961)

    Point 2.1.2 : "Le franchissement du Rhône a fait l´objet d´une étude sommaire en accord avec le Service de la Navigation du Rhône, dont les exigences ont conduit pour réserver le gabarit de navigation demandé, situé sur la Rive droite, à prévoir un ouvrage à deux travées de 136 m de portée chacune, complétées sur la rive gauche par des buses de décharge.

    Le profil transversal de cet ouvrage comporterait en phase définitive trois chaussées distinctes, les deux chaussées latérales, unidirectionnelles de 7 m de largeur servant de passage à l´autoroute, la chaussée centrale de 6 m de largeur étant réservée à la circulation locale, très importante entre les centres usiniers de Givors et de Chasse. Cette disposition centrale de la voie locale permet d´obtenir une largeur de la voie locale plus réduite qu´avec deux voies locales séparées. L´injection à gauche est un léger inconvénient, mais la bonne visibilité obtenue permet malgré tout un résultat satisfaisant. Il y aurait des inconvénients sérieux, en outre, à mélanger la circulation locale entre Givors et Chasse - comportant comme dans toutes les banlieues beaucoup de deux-roues - avec la circulation rapide de l´autoroute.

    En première phase, le pont serait construit à largeur réduite pour permettre le passage d´une chaussée bidirectionnelle de 12 m de largeur."

  • Notice sommaire (extr. de : AD Rhône, 2020 W 186, Dossier d´instruction mixte, 1966)

    La desserte de l´agglomération stéphanoise s´effectue actuellement en direction de Lyon par le CD 42 du Rhône, en direction de la Vallée du Rhône et de Marseille après la RN 88 jusqu´à Givors, puis par la RN 86 sur la rive droite du fleuve jusqu´à Vienne où un pont "toutes charges" permet de rejoindre l´autoroute A7.

    Ces deux itinéraires ne sont pas à l´échelle des besoins : le premier emprunte un plateau dont les accès ont les caractéristiques d´une route de montagne, le deuxième suit la vallée du Gier dont il épouse les méandres de très faible rayon.

    Des liaisons autoroutières sont donc actuellement à l´étude : un tronc commun Rive-de-Gier - Givors, parallèle à la RN 88, prolongera l´autoroute A47 Saint-Chamont Rive de Gier jusqu´à l´entrée de l´agglomération givordine ; une voie express lui fera suite à travers Givors jusqu´au pont à construire sur le Rhône qui donnera accès à l´autoroute A7 sur la rive gauche du Rhône ; il est en outre prévu de poursuivre l´autoroute A7 Saint-Chamond - Givors jusqu´à Lyon par la rive droite du Rhône.

    Le pont de Givors apparaît donc comme une pièce maîtresse du complexe autoroutier ; mais, sans attendre la réalisation de cet ensemble, il permettra de relier dès maintenant la région stéphanoise à l´autoroute A7 en continuant d´utiliser la RN 88.

    Du point de vue technique, le projet "Pont de Givors et accès" comporte, outre le franchissement du Rhône par un pont toutes charges de 14 m de chaussée et 2 x 2 m de trottoirs, les raccordements de cet ouvrage à la RN 86 sur la rive droite du Rhône et au CD 4 de l´Isère sur la rive gauche. A proximité du carrefour avec la RN 86 aboutit la RN 88 à l´opposé, le CD 4 de l´Isère permet aux usagers d´accéder à l´autoroute A 7 Lyon-Marseille dans les deux directions.

    La longueur du tablier du pont sur le Rhône, mesurée entre appuis extrêmes, est égale à 288,60 m. Il comporte 3 travées de portées respectives 111,00 m - 66,60 m - 111,00 m, cette distribution anormale résultant de l´existence de deux passes navigables accolées en rive droite : la première de 60 m de largeur correspond au chenal réglementaire du Rhône, la seconde de 35 m de largeur correspond au chenal d´accès au port pétrolier de Givors. L´importance et le déséquilibrage des portés rendront vraisemblablement les solutions à charpente métallique compétitives par rapport aux variantes en béton précontraint.

    L´ouvrage est conçu pour recevoir les convois militaires de 4e classe, ainsi que les canalisations des Services Publics à concurrence de 1,5 tonnes par mètre linéaire de tablier.

    L´opération est évaluée à 19 500 000 francs, accès rive gauche et rive droite inclus. Les départements de la Loire, de l´Ain [sic] et du Rhône ont décidé de participer au financement à concurrence du tiers de la dépense totale, soit 6 500 000 francs. La répartition adoptée est la suivante : Loire : 1/7 ; Isère 2/7 ; Rhône 4/7.

    Calendrier des travaux et opérations : printemps 1966 : lancement du concours pour la construction du pont sur le Rhône (appuis et tablier) ; automne 1966 : ouverture du chantier du pont ; enquête d´utilité publique et enquêtes parcellaires en vue de l´acquisition des terrains nécessaires à la réalisation de l´accès rive gauche sur le territoire du département de l´Isère ; printemps 1969 : mise en service.

  • Cahier Fonds Spécial d´investissement routier opération n° 53 P 69A : construction du pont de Givors sur le Rhône (notes extr. de : AD Rhône 3633 W 17)

    Titulaire du marché : entreprises Campenon-Bernard, 42 av. Friedland Paris 8e, avec : acte de soumission du directeur général de Campenon-Bernard (Marcel Lalande) en date du 30 août 1967, lequel se soumet et s´engage à exécuter les travaux conformément aux conditions du cahier des prescriptions spéciales et moyennant les prix que lui-même a établi à forfait pour chaque nature d´ouvrage, lesquels prix font ressortir à : huit millions deux cent dix neuf francs ; il s´engage à terminer les travaux dans un délai de 30 mois.

    Le présent marché a pour objet la construction d´un pont sur le Rhône entre les communes de Givors et de Chasse (Isère). Il concerne l´exécution en un lot unique de l´ensemble des ouvrages dont la consistance détaillée est définie ci-après : piles, fondations incluses ; culées, fondations incluses ; tablier du pont à l´exclusion des revêtements de chaussées et trottoirs ; garde-corps ; remblaiement partiel des culées.

    Le pont de Givors constitue, avec ses accès rive droite à la RN 86 et rive gauche au CD 4 de l´Isère, la première partie de la liaison autoroute A7-autoroute A47 ; une voie express à construire à travers Givors en constitue la deuxième partie. Il s´inscrit entre le viaduc SNCF dit de la Méditerranée à l´amont et le pont suspendu départemental à l´aval, dans le prolongement du Bassin du canal, port terminal du canal Givors Rive de Gier aujourd´hui désaffecté.

    L´ouvrage est un pont en béton précontraint à cinq travées continues reposant sur quatre piles, dont trois en rivière et deux culées d´extrémité. Par la suite les appuis sont numérotés de 1 à 6 à partir de la culée rive droite.

    Les portées, mesurées suivant l´axe longitudinal de l´ouvrage, sont respectivement 30 m - 110 m - 30 m - 85 m - 45 m. La longueur totale est donc de 300 m, entre axes des appuis extrêmes.

    La section transversale est constituée par deux poutres tubulaires identiques, de hauteur variable, à deux âmes chacune, reliées à leur partie supérieure par un hourdis formant dalle sous chaussée (...).

    La consistance des travaux est la suivante : démolition de perrés, murs et ouvrages reconnus ou non reconnus en rive droite ; piles et culées en totalité ; fondations, batardeaux de palplanches, y compris arrachage ou recépage, maçonneries sous l´eau et hors d´eau, murs en retour, garde corps ; tablier en totalité ; superstructures ; reconstruction de perrés ; découpage du terrain naturel avant remblaiement ; remblaiement des culées.

    Provenance des matériaux : graviers tout venant pour bétons ; sable de Saône pour mortiers et bétons ; pierrailles du Rhône pour bétons ; moellons de carrières pour drains, maçonneries de pierres ; bordures de trottoirs en basaltine, fournies par l´administration ; ciments, aciers pour boulons, métal d´apport pour soudure, laminés du commerce, acier moulé, tuyaux d´acier pour gargouilles, acier pour palplanches, tubes acier, acier rond doux pour béton armé, armatures à haute limite élastique et adhérence améliorée, tuyaux de ciment armé, produit hydrofuge, asphalte pour étanchéité, peintures et adjuvants d´usines agréés par l´administration.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AN Roubaix (Archives d´entreprises). Série 193 AQ 1 et 2. Campenon-Bernard (non consulté)

  • AD Rhône. 2020 W 186. Pont de Givors sur le Rhône

  • AD Rhône. 2020 W 189. Pont de Givors sur le Rhône ; concours

  • AD Rhône. 2020 W 196. Pont de Givors

  • AD Rhône. 3633 W 12. Autoroute A 47, section Givors-Rive de Gier

  • AD Rhône. 3633 W 17. Givors

  • AD Rhône. 3633 W 51. Eclairage du pont de Givors (autoroute 17)

  • DDE du Rhône. 405/17. Autoroute A47 pont de Givors ; Raccordement pont de Givors. 1968-1970

  • DDE du Rhône. 1154/2. Pont de Givors sur le Rhône, déviation St-Chamond. 1984-1989

  • DDE du Rhône. 1154/119. A47. 1971-1981

Documents figurés
  • Pont de Givors : plans Campenon-Bernard. Plans (AD Rhône. 3633 W 16)

  • Pont de Givors (album 46). Divers documents graphiques (AD Rhône, 3683 W 275-12)

    Pont A7, 1969
  • Pont de Givors (album 44). Divers documents graphiques (AD Rhône, 3683 W 275-13)

  • Pont de Givors (albums 47-48). Divers documents graphiques (AD Rhône, 3683 W 275-14)

  • Album Givors. Divers documents graphiques (AD Rhône, 3683 W 275-16)

    Vue avant construction du pont, etc.
  • Boîte carton Givors. Divers documents graphiques (AD Rhône, 3683 W 275-22-6)

  • Le pont de Givors, (pièces 12 et 13). Divers documents graphiques (AD Rhône, 3683 W 275-31-8)

  • Pont de Givors ; autoroute A 47. Divers documents graphiques (AD Rhône, 3683 W 275-32-1)

  • Le pont de Givors (pièce 12). Divers documents graphiques (AD Rhône, 3683 W 275-37-1)

  • [Vues aériennes]. Vers 1970. Cartes postales coul. (AD Rhône, Section moderne. 11Fi 694)

  • [Vues aériennes]. Vers 1970. Cartes postales coul. (AD Rhône, Section moderne. 11Fi 695)

  • [Vues aériennes]. Vers 1970. Cartes postales coul. (AD Rhône, Section moderne. 11Fi 693)

  • Vue aérienne du pont autoroutier de l´A47 à Givors / Jacques Del Pino, 1994. Photographie (Maison du fleuve Rhône, n° 832)

Bibliographie
  • Site internet Structurae. Pont autoroutier de Givors. [en ligne]. Accès internet : <URL : http://fr.structurae.de/structures/data/index.cfm?id=s0016419>

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Havard Isabelle - Decrock Bruno