Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Georges

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Georges

Dossier IM73000366 réalisé en 2013

Fiche

Mobilier monumental et verrières

Plaque commémorative des morts de la guerre de 1914-1918, marbre blanc, contours chantournés, inscriptions et décors gravés, 2e quart 20e siècle ; h=183 ; la=104. Croix sommitale ; consoles en pierre.

Inscription et décor : AUX / MORTS / 1914 [deux drapeaux entrecroisés] 1918 / POUR LA PATRIE [deux fleurettes] / [une palme] LA COMMUNE DU MONTCEL RECONNAISSANTE (gravé et peint en vert). Noms des soldats avec leur grades, sur deux colonnes séparées par une flèche surmontée d'une grenade enflammée, sans doute dans l'ordre chronologique des décès (gravé et peint doré).

Ensemble de deux verrières à personnages (baies n°101 et 102) ; verrière (baie n°103). 3 baies en travée rythmique "à la vénitienne" (une lancette en plein cintre encadrée de deux baies rectangulaires). Verre coloré, grisaille. 4e quart 19e siècle.

Baies 101 et 102, lancette centrale : verrière à personnage, en verre coloré, jaspé (rouge), jaune d'argent, grisaille, bordure végétale stylisée (palmettes) ; fenêtres latérales : verrières à décor végétal stylisé (quadrilobes ; rameaux de vigne), en verre coloré, imprimé, bordure à décor végétal (fleurettes). Iconographie : personnage en armure, terrassant un dragon avec une épée de feu (côté sud, saint Michel sur fond de ciel, côté nord, saint Georges sur fond d'architecture et de végétation avec fleurs, palmiers). Inscription (en bas de la lancette centrale, en partie tronquée du fait de l'emplacement : les parties restituées sont entre crochet) : baie 101, DON [DE] MR L'ABBE MARIN [SUPERIEUR A] PONT [DE] BEAUVOISIN ; baie 102, DON ...URE ARCHIPRETRE DE MONTCEL.

Baie 103 : verrière à décor végétal stylisé (quadrilobes ; rameaux de vigne), en verre coloré, imprimé, bordure à décor végétal stylisé (crossettes).

Lors des travaux de construction de l'église (voir le dossier), un avenant au marché initial passé en 1848 prévoit de poser dans ces fenêtres des verrières composées de "vitres blanches seront de forme octogone de 20 centimètres de hauteur sur 16 cent. de largeur ; elles seront garnies par des vitres en couleur rouge et bleu, placées alternativement et chaque fenêtre aura une bordure de verre en couleur".

Meuble religieux

Maître-autel (autel-tombeau, gradins, tabernacle, dais d'exposition). Milieu 19e siècle ; h=432 ; la=200 ; pr=121 (avec la plateforme en bois).

Autel en tronc de pyramide inversée, deux gradins (le premier à extrémités droites, le second à extrémités à volutes), tabernacle à colonnettes et corniche moulurée, dais d'exposition de plan circulaire, avec corniche interrompue supportée par cinq colonnettes et couronnement ajouré à volutes et croix sommitale. Ensemble en marbre blanc veiné de gris, décor en bas-relief, parties peintes en doré ; porte du tabernacle en bois, décor en bas-relief.

Décor : sur le devant d'autel, médaillon circulaire avec l'Agneau sur le livre aux Sept sceaux ; sur la porte du tabernacle, calice et hostie rayonnante ; au-dessus de la porte du tabernacle, tête d'angelot dorée ; filets à frise de rais de coeur, frise de feuilles d'acanthes, volutes.

Ensemble de deux autels latéraux : autel de la Vierge (sud), autel de saint Joseph (nord). 20e siècle ; h=162 ; la=196 ; pr=81.

Table d'autel sur quatre colonnettes à base et chapiteau octogonaux, un gradin d'autel, tabernacle à colonnette à porte en bois (décor : croix trilobée, INRI), décor gravé : croix inscrite dans un octogone, frise de carrés. Deux colonnettes encadrent l'autel. Au-dessus, statue en plâtre polychrome, peint et doré, posé sur une console à décor de crossettes : saint Joseph portant l'Enfant bénissant (et tenant un globe) et un lys (h=140) ; Notre-Dame de Lourdes (voile, ceinture bleue, rosaire ; h=148).

Deux confessionnaux. Bois. 2e moitié 19e siècle. Trois travées en arc brisé, fronton triangulaire.

Fonts baptismaux. Cuves en pierre calcaire, armoire en bois. Milieu 19e siècle ; h=217 ; la=87 . Fonts engagés dans le mur nord de la 3e travée. Cuve de plan octogonal (cavité hémisphérique) sur un pied chanfreiné, bord supérieur recouvert de bois ; seconde cuve demi-circulaire en calcaire posée dessus ; niche demi-conique fermée par une armoire en bois complétant le cône, surmontée d'une boule.

Clôture de choeur. Fonte, ajourée, peinte en vert et peinte doré, décor en bas-relief : frises de palmettes, frises d'arcatures, têtes d'angelots ; main-courante en bois. Milieu 19e siècle ; h=78 ; l=212 (x2), avec 2 portes : la=59. Déposée dans la base du clocher.

Chemin de croix. 14 stations. Toile peinte, encadrements en bois peint en noir avec filet doré, surmonté d'une croix sur un socle chantourné. Milieu 19e siècle ; h=96.

Meuble de sacristie. Noyer. Milieu 19e siècle. Chapier à deux portes encadré de deux placards bas, zone intermédiaire à quatre tiroirs et deux placard, deux placards hauts à deux vantaux, grands placards latéraux à une porte.

Mobilier religieux

Croix de chaire. Bois peint polychrome. Début 19e siècle ? (trois clous, périzonium drapé).

Ciboire. Argent (coupe), cuivre doré. Milieu 20e siècle ; h=20,4. Pied de plan circulaire, noeud aplati, couvercle en cône aplati, sans décor. Poinçons sur la coupe : garantie gros ouvrages 1er titre argent, différent de Lyon ; maître : Henri Nesme.

Réserve aux Saintes Huiles. Tôle, étain. 19e siècle ; bouteilles : h=10, d=5,4 (h=10,8 avec bouchon remplacé) ; boîte : h=11, la=18,2, p=6,2 (déposée dans les combles de la mairie). Coffret en tôle avec couvercle à charnière, extrémités arrondies ; étiquette en papier MONTCEL collée dessus. Dedans, trois compartiments avec trois bouteilles en étain à bouchon vissé (un des bouchons a été remplacé et a un décor de filets), inscription gravée maladroitement à la pointe sur le couvercle et sur l’épaule du flacon : P ; C ; I.

Ampoule aux Saintes Huiles. Argent. 2e moitié 19e siècle ; h=5,5. Forme cylindrique ; inscription OI, croix tréflée. Poinçons : losange horizontal avec inscription A. MONT ; garantie gros ouvrages 1er titre argent.

Ampoules aux Saintes Huiles. Argent. 2e moitié 19e siècle ; h=5,5. Forme cylindrique ; deux ampoules reliées, inscriptions OP, SC ; croix droite. Poinçon : garantie menus ouvrages et titre : tête de sanglier.

Encensoir. Cuivre ou laiton argenté, décor fondu ou repoussé, milieu 19e siècle. Forme chantournée, couvercle ajouré, décor de feuilles d’acanthes, chaînes ; h=29,9.

Navette et cuillère. Cuivre ou laiton argenté, décor fondu ou repoussé, milieu 19e siècle. Navette : pied rond, panse à godrons, couvercle à entrelacs ; l=14 ; cuillère : l=15.

Seau à aspersion. Cuivre ou laiton argenté, décor fondu ou repoussé, milieu 19e siècle. Décor de godrons sur la panse, feuilles d’eau sur le bord ; h=16. Encensoir en cuivre ou laiton nickelé, forme sphérique, limite 19e siècle 20e siècle.

Croix de confrérie. Bois peint et doré à la feuille sur apprêt blanc. Milieu 19e siècle ; h=203. Revers peint. Croix peinte en rouge, bordures dorées. Rayons dorés rapportés à la croisée. Christ en haut-relief rapporté (trois clous, périzonium retenu par une corde). Titulus sur un phylactère rapporté.

Croix de procession. Métal argenté et doré, hampe en bois noirci. Milieu 19e siècle ; h=224. Noeud ovoïde, volutes latérale. Croix à extrémités ajourées (plumes), palmette à la base, Christ rapporté et rayons à la croisée. Décor rapporté en bas-relief sur la face secondaire : femme en prière.

Couronne de statue (n°1). Laiton estampé, découpé, ciselé, doré, soudé ; cuivre ; strass blancs montés à griffes. 19e siècle ; h=10, d=21 (extension maximum, au dernier trou) (déposée dans les combles de la mairie). Cercle ajustable au dos (patte de serrage à trous, tenon sur le cercle de tête à l’autre extrémité), bordé de tores, fond amati, décor de strass alternés avec fleurettes rapportées à cœur de strass. Frise de fleurs de lys à cœur de strass, encadrée de deux boutons de lys et avec deux boules à la base, alternant avec une tige ornée de six strass (dont un plus gros en deuxième position en partant du haut) supportant une étoile à six branches en cuivre rose avec un strass au centre.

Couronne de statue (n°2). Laiton estampé, découpé, ciselé, doré, soudé ; cuivre ; strass blancs montés à griffes. 19e siècle ; h=7,5 ; d=13,5 (extension maximale) (déposée dans les combles de la mairie). Cercle ajustable au dos (patte de serrage à trous, tenon sur le cercle de tête à l’autre extrémité), bordé de tores, fond lisse, décor rapportés de fleurettes à cœur de strass reliées par une tige feuillagée. Frise de fleurs de lys à cœur de strass, encadrée de deux boutons de lys et avec des feuilles et un strass à la base, alternant avec une tige supportant une bague, deux strass et une étoile à six branches en cuivre rose avec un strass au centre.Inscriptions : poinçonnées à l’extrémité de la patte de serrage AUTHENTIQUE / DEPOSE. Entre ces deux mots et dans l’autre sens de lecture : poinçon carré avec les lettres F M, une étoile à cinq branches et un cœur. Étoiles et fleur de lys tordues, une fleur de lys manquante.

Couronne de statue (n°3). Laiton estampé, fondu, découpé, ajouré, ciselé, doré, soudé ; strass blancs, bleu clair et rouges montés à griffes. 19e siècle ; h=9 : ovale de 20x18 cm (déposée dans les combles de la mairie). Cercle formé de tores reliés par des strass blancs. Frise de motifs ajourés formés de volutes adossées ornées de strass des trois couleurs et supportant des étoiles à cinq branches alternativement grosses avec un strass rouge au centre et petites avec un strass bleu. Patte de fixation courbe au milieu du cercle.

Couronne de statue (n°4). Laiton estampé, découpé, ciselé, doré, soudé ; strass blancs, rouges et verts montés à griffes. 19e siècle ; h=6,7 ; d=16 (extension maximale) (déposée dans les combles de la mairie). Cercle ajouré ajustable au dos (patte de serrage à trous, tenon sur le cercle de tête à l’autre extrémité), formé de tores reliés par des cercles avec une boule à leur jonction, ornés de strass dans la partie frontale. Frise ajourée formée de rosace dessinée par des entrelacs avec au centre un strass rouge et six strass blancs dans les lobes, et de taille décroissantes (trois grosses au centre, deux moyennes et deux petites sans strass blancs), motifs de palmettes et strass verts. Inscription poinçonnée sur la patte de serrage, côté tenon : 266

Sculpture, peinture, arts graphiques

Statue : Vierge à l'Enfant au Sacré-Coeur. Plâtre polychrome peint et doré, 2e moitié 19e siècle ; h=130. La Vierge écrase le serpent et montre le Sacré-Coeur sur la poitrine de l'Enfant. Inscription peinte en rouge sur le socle : J DANIEL A.

Statue : saint Antoine de Padoue et l'Enfant. Plâtre polychrome peint, 2e moitié 19e siècle ; h=96. Le saint tient sur sa main gauche l'Enfant assis sur un livre ouvert, et dans sa main droite un lys.

Statue : Sacré-Coeur. Plâtre polychrome peint et doré, h=188, limite 19e siècle 20e siècle. Mains rapportées.

Statue : sainte Jeanne d'Arc. Plâtre peint polychrome et doré, h=159 (avec étendard), limite 19e siècle 20e siècle. En armure, tient un étendard. Inscription sur le socle : BARBARIN / / PLACE (ST-JEAN) . 11 . / LYON.

Statue : curé d'Ars. Plâtre polychrome peint, 1er quart 20e siècle. Inscriptions peintes en rouge sur le socle : BX JMB. VIANNEY / CURE D'ARS (face avant) ; P. ROUILLARD STATRE / ANGERS (face droite).

Statue : Vierge à l'Enfant. Plâtre polychrome, 2e moitié 19e siècle ; console feuillagée (déposée dans les combles de la mairie).

Deux bas-reliefs : médaillons ovales avec buste d’ecclésiastique de profil. Plâtre polychrome, 2e moitié 19e siècle (déposés dans les combles de la mairie).

Divers

Barette. Drap et pompon de laine noirs. Limite 19e siècle 20e siècle.

Beffroi : le beffroi de plan carré est divisé en deux moitiés, avec d'un côté la grosse cloche, au milieu, sur un joug de bois, et de l'autre les deux plus petites sur des jougs métalliques. C'est la cloche n°2 qui sonne les heures. Une roue en bois datée 1680 (date portée) est déposée dans le beffroi.

Aire d'étude et canton Hauts de l'Albanais
Localisation Commune : Montcel
Lieu-dit : chef-lieu

L'église a été reconstruite entre 1844 et 1848 : son mobilier et son décor datent essentiellement du 3e quart du 19e siècle, la majorité des objets religieux ayant été brûlés en 1793 (Dufourd). Certains éléments provenant de l'ancienne église ont cependant été conservés dans la nouvelle, comme le bas-relief encadré représentant saint Georges, la cloche de 1826 (étudiés), ou la croix de chaire.

Une carte postale du début du 20e siècle montre des éléments de mobilier ou de décor disparus : la clôture de choeur et la chaire (sans doute supprimées après Vatican II), les lustres, le décor de tentures peintes au fond de l'abside.

Oeuvres disparues :

En 1826, la commune achète une bannière pour 213 £ au sieur Passieur (?), marchand tailleur à Chambéry, rue du Sénat (AD Savoie, 11FS : 339 ; AC). Cet objet n'a pas été retrouvé.

Auteur(s) Auteur : Rouillard Pierre,
Pierre Rouillard

Statuaire à Angers.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues
Auteur : Barbarin Charles,
Charles Barbarin

Statuaire à Lyon, 11 place Saint-Jean.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues, signature
Auteur : Nesme Henri,
Henri Nesme

Orfèvre lyonnais (atelier Berger Nesme). Poinçon : losange horizontal, initiales H N, un calice, insculpé en 1924, biffé en 1964.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Daniel J.
J. Daniel

Fabricant de statues (en particulier des Sacré Coeur) à Paris, 2e moitié 19e siècle (?).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Signatures non identifiées :

- poinçon : initiales P V séparées par une étoile et surmontées d'une croix (bassin à burettes IM73000375)

- poinçon : losange horizontal avec inscription A. MONT (ampoule aux Saintes Huiles)

- poinçon : carré avec les lettres F M, une étoile à cinq branches et un cœur (couronne de statue)

Inscriptions & marques signature
poinçon
Précisions inscription

Signatures non identifiées :

- poinçon : initiales P V séparées par une étoile et surmontées d'une croix (bassin à burettes IM73000375)

- poinçon : losange horizontal avec inscription A. MONT (ampoule aux Saintes Huiles)

- poinçon : carré avec les lettres F M, une étoile à cinq branches et un cœur (couronne de statue)

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Savoie. 11FS : 339. Fonds sarde, affaires communales. Pièces diverses. 1816-1827. Bannière.

    - 4 mars 1826. Lettre du syndic à l’intendant. Projet d'achat d'une bannière.

    - 27 avril 1826. Mandat de 213 £ pour une bannière vendue à l’église par le sieur Passieur (?), marchand tailleur à Chambéry, rue du Sénat.

    AD Savoie : 11FS : 339
  • AC Montcel. Liasses de délibérations et autres actes, 1816-1831 : 1816, 1 pièce (toiture église) ; 1820, 1 pièce (mutation de propriétés) ; 1821, 6 pièces (toitures église et presbytère, cimetière, clocher) ; 1823, 18 pièces (toiture église, clocher; calice) ; 1825, 10 pièces (cabaret, mappe, bannière, cimetière, presbytère) ; 1826, 15 pièces (cloche) ; 1827, 8 pièces ; 1828, 7 pièces ; 1829, 17 pièces (cabarets, agrandissement église, communaux) ; 1830, 9 pièces (débit de sel, communaux) ; 1831, 6 pièces.

    AC Montcel
Documents figurés
  • 5. LE MONTCEL (Savoie) – Intérieur de l’église / 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (AP Podevin).

    AP Podevin
Bibliographie
  • DUFOURD, E. (abbé). Notice sur la Bâtie d’Albanais, le prieuré de Saint-Robert et Montcel. Annecy : Imprimerie Charles Burdet, 1871.

    p. 56
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Guibaud Caroline - Monnet Thierry