Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Institution pour les handicapés physiques dit Asile des sourdes muettes, actuellement Foyer Clairefontaine

Dossier IA69004523 réalisé en 2011

Fiche

Le fondateur de l'asile des sourdes-muettes, le père Danielli, gênois d´origine, était également l´aumônier de l´institut des sourds-muets dirigé par Claudius Forestier et situé montée de Balmont. Les dates de fondation de l´asile des sourdes-muettes s´échelonnent entre 1851 et 1856 selon les documents d´archives. Ces différences peuvent s´expliquer par le fait que peuvent être retenues comme dates ou bien la décision de fonder cet institut ou les dates d´édification progressive des bâtiments. Les fondateurs sont mentionnés comme étant le père Charles capucin, madame veuve Girard née Françoise Ribollet et un grand nombre de Lyonnais bienfaisants.

Les documents cotés 744 WP 081 (Arch. mun. Lyon) et rédigés par Forestier indiquent une fondation en 1852 par le père Charles, capucin, à l´aide de quêtes et de souscriptions. Dirigé par un aumônier et des religieuses, assistés d´un conseil d´administration, l´asile était destiné à recueillir des sourdes-muettes dépourvues de moyens d´existence, de quelque département qu´elles soient. Les statuts définitifs ont été publiés en 1859 et sont consultables sous la cote 744 WP 083 aux archives municipales de Lyon (impr. Aimé Vingtrinier) ; ils comportent en annexe le décret d´utilité publique du 15 janvier 1859.

Les pensionnaires sont affectées à des travaux de broderie, de couture, de lingerie (passementerie) et à la fabrication de fleurs artificielles pour les églises. Elles peuvent passer toute leur vie à l´asile. Dans les années 1870, l´aumônier, toujours un franciscain, s´appelle le père Célestin ; les sœurs de Saint-Joseph sont au nombre de sept. La propriété comprend des vignes et une étable. L´asile reçoit une aide de la ville (1 000 francs en 1881).

En 1873, il abrite 83 sourdes-muettes ; en 1888, 88 sourdes-muettes et 7 sourds-muets, bien que le fondateur ait souhaité un asile réservé aux hommes. En 1896, les sourdes-muettes sont 96 dont 27 d´origine lyonnaise, 27 du Rhône et 53 d'autres départements.

Pour ce qui est des dates d´édification des bâtiments, le cadastre, dit napoléonien, de 1830 ne présente pas de constructions antérieures, mais les parcelles sont situées au nord du château de la Duchère (détruit en 1972) et au sud de la montée de Balmont, dans un secteur de vignes, avant l´industrialisation des lieux. Le nom des Lacroix-Laval évoqué pour la propriété des terrains sur votre site internet se retrouve dans l´histoire du château de la Duchère (cf. Paul de Varax dans La Revue du lyonnais n°14, 1872, « Notice sur le château de la Duchère », p. 371) : « Jean-Jacques de Rivérieuix de Varax étant mort, le 3 mars 1835, la Duchère appartient, depuis lors, à son fils aîné, M. Gabriel de Rivérieuix de Varax, marié, le 10 mai 1831, à Mademoiselle Félicie de La Croix-Laval, fille de Jean de Lacroix-Laval, chevalier de la Légion d'honneur, ancien maire de Lyon et député du Rhône, et de Marie-Louise Mogniat de L’Écluse. » Reste à trouver une confirmation de donation des terrains par la famille Lacroix-Laval.

Un document conservé aux archives municipales (744 WP 083) mentionne que « le sieur Jacquemont déclare faire remise de tous ces droits sur les immeubles à usage des sourdes-muettes adultes », sans que l´on sache d´où il tient de tels droits.

Le plan établi par Dignoscyo en 1863 atteste de la présence à cette date du bâtiment principal, ainsi que d´un volume perpendiculaire et d´une pièce d´eau au centre. En 1873, le père Célestin mentionne qu'il lui reste un bâtiment à construire pour « achever la maison habitée par ces filles » (Arch. mun. Lyon, 744 WP 083). Le bâtiment situé à l´entrée a donc été construit à la fin du 19e siècle, après 1873.

Appellations Asile des sourdes muettes, Foyer Clairefontaine
Dénominations institution pour les handicapés physiques
Aire d'étude et canton Lyon Urgences
Adresse Commune : Lyon 9e
Adresse : 11 impasse des Jardins
Cadastre : 1999 AW1 8

Asile des sourdes-muettes construit en 1851 à l'initiative d'Ange Joseph Danielli, dit le Père Charles. Une rénovation des bâtiments a eu lieu en 1997.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Auteur(s) Personnalité : Danielli, Ange Joseph, dit: le Père Charles,
Danielli, Ange Joseph, dit: le Père Charles
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire
Personnalité : Girard, donateur
Personnalité : Lacroix-Laval, donateur

Permis de démolir et de construire déposés en mars 2011 afin de détruire le bâtiment servant de garage et la galerie reliant le garage au bâtiment d'accueil, dans le but de créer quatre studios d'hébergement (architectes SCPA Goy et associés).

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Arch. mun. Lyon. 744 WP 081-1. Institution des sourds-muets de Lyon sous la direction de M. C. Forestier : fonctionnement, textes officiels, correspondance, 1851-1891.

  • Arch. mun. Lyon. 744 WP 083. Asile des sourds-muets adultes : fonctionnement, 1859-1883.

Bibliographie
  • Statuts définitifs de l'asile des sourds-muets adultes, Lyon, imp. Aimé Vingtrinier, 1859

  • Association Foyer Clairefontaine, site internet : http://associationfoyerclairefontaine.jimdo.com/

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Guégan Catherine - Guillot Catherine