Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Immeuble ; autrefois auberge des Trois Rois

Dossier IA69005014 inclus dans Ensemble d'édifices à cour commune réalisé en 2002

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cour
    • restaurant

Dossiers de synthèse

Appellations ancienne auberge des Trois Rois
Parties constituantes non étudiées cour, restaurant
Dénominations immeuble, auberge
Aire d'étude et canton Lyon Guillotière
Adresse Commune : Lyon 7e
Lieu-dit : la Guillotière
Adresse : 2 rue de Trois-Rois
Cadastre : 1824 H 12 partie; 1999 AC 207 a

Immeuble reconstruit en 1884 sur la maison appartenant en 1825 à Etienne Nant. A cet emplacement se trouvait l'hôtel des Trois-Rois : la date 1190 se rapporte au passage de Philippe-Auguste, Richard Coeur-de-Lion et Frédéric Barberousse partant pour la croisade. L'hôtel est attesté à partir de 1582, date à laquelle des marchands de Paris y séjournant ont été attaqués par des courtiers lucquois aidés par des soldats de la citadelle Saint-Sébastien (AC Lyon. BB 107). En 1665, il est tenu par Charles. En 1715, Marie Dubourg et Marie Couturier vendent l'auberge des Trois Rois à Conchon moyennant une rente pour la construction du presbytère de la Guillotière (A. 0.2 ; acte reçu Hodieu notaire à Lyon). 1749-1758, l'auberge appartient à Deschamps ; ses héritiers la vendent à Antoine Nant le 21 prairial an IV, acte reçu Dugueyt, notaire. En 1825, l'hôtel est tenu par Laurent Voyant, gendre d'Antoine Nant, qui vend l'immeuble le 10 octobre 1844 à Rouzan.

Période(s) Principale : 19e siècle

L'entrée, l'escalier et la cour sont communs avec la parcelle AC 125 et la cour et l'ascenceur sont communs avec la parcelle Ac 207 b. L'entrée est décentrée. L'immeuble possède un sous - sol. L'escalier a deux volées, la cage ouverte donne sur la cour, le mur d'échiffre est ouvert. Le dernier étage est fermé par un de bois et est desservi par un escalier à une volée en bois. La façade donnant sur la rue de la Guillotière possède deux travées et celle donnant sur la rue des Trois Rois en possède huit. Les travées du rez - de - chaussée sont marquées par des piliers monolithes, ce décor élaboré est caractéristique des rez-de- chausées lyonnais à usage commercial au 19e siècle. On note une corniche en bois sous l'avant - toit. ANCIEN / HOSTEL DES 3 ROIS / 1190 - 1834 / RESTAURE EN 1883 (gravé dans un cartouche de pierre à l'angle de l'immeuble) ; J - L BONNEFOY BOLLACHE / ARCHITECTURE DE CARACTERE / 1991 : sur une plaque en laiton apposée Grande rue de la Guillotière

Étages 4 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Escaliers escalier dans-oeuvre, escalier tournant à retours sans jour
Typologies immeuble sur rue avec cour à l'arrière, immeuble à un corps de bâtiment
États conservations bon état

Le restaurant est en cours de travaux. La tradition fait remonter l'origine de l'auberge au 12e siècle.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Périodiques
  • BAZIN, Georges. La Grande rue de la Guillotière. Rive gauche

    n° 34, octobre 1970, p. 20-21
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Régnier Julie - Mandon Marie-Cécile - Belleville Coralie - Belle Véronique - Chalabi Maryannick