Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise Saint-Jean

Dossier IA42003625 inclus dans Bourg de Moingt réalisé en 2006
Vocables Saint-Jean
Dénominations église
Aire d'étude et canton Montbrison
Adresse Commune : Montbrison
Lieu-dit : Moingt, le Bourg
Adresse : rue de l' Ancienne Mairie
Cadastre : 1808 A1 286 ; 1986 AH 99

Les textes anciens mentionnent à Moingt plusieurs églises. En dehors de celle qui était dédiée à saint Julien, citée en 1096, et qui fut sans doute l´édifice paroissial primitif, on trouve une église Saint-Jean en 1316, et l´église Saint-Maurice, 1369, peut-être simple chapelle de la léproserie ( ?). (Dufour, 1946, col. 576) L´ancienne église Saint-Jean de Moingt est ancienne et en 1562, Saint-Julien fut si endommagée par les protestants qu´on en abandonne la restauration et que l´administration des sacrements est transférée à l´église Saint-Jean-Baptiste voisine. La visite pastorale de 1614, signale que l´église Saint-Jean-Baptiste est paroissiale et possède 300 communiants (Visite pastorale, p. 411) ; l´église est alors en bon état et bien ornée, et le cimetière est clos. Le 1er septembre 1795, L´Assemblée décide du choix des « maisons nationales » de la commune. La « maison nationale dite Saint-Julien » sera pour le service du culte catholique ; la « maison nationale Saint-Jean » sera pour tous les autres cultes, mais son cimetière restera réservé aux catholiques. Le 6 février 1841, le conseil municipal décide de mettre en vente l´église et le cimetière Saint-Jean pour faire face aux dépenses (réparation de l´horloge et église). Le 18 avril suivant, procès-verbal d´expertise de la vieille église Saint-Jean, du terrain qu´elle occupe, ainsi que l´ancien cimetière qui l´entoure, d´une autre parcelle située au lieu des Prébendes, le tout pour un montant de 815 F. Le 5 mai de la même année, le conseil municipal a décidé que la parcelle de terrain, ancien cimetière, la vieille église de Saint-Jean, ainsi que l´ancien cimetière dont elle est entourée seraient, l´un et l´autre vendus au profit de la commune et le prix de la vente employée aux réparations de l´horloge, et de l´église de la paroisse. Le conseil de fabrique, le 8 août 1842 demande à pouvoir vendre au conseil de fabrique de Saint-Pierre à Montbrison les pierres de taille d´une fenêtre provenant des 'ruines de la vieille chapelle Saint-Jean' dans l´ancien cimetière de Moingt. Il est nécessaire de construite une école de garçon, alors une lettre du préfet en date du 15 juin 1844 propose d´aménager l´école dans l´ancienne église. Le 22 septembre 1844 Considérant que la commune possède dans le bourg près de la maison ,une ancienne chapelle dite de Saint-Jean où était l´ancien cimetière présentant des constructions solides et entouré d´un terrain clos de murs qu´il serait important de conserver cet édifice comme un souvenir religieux et offrant tous les avantages qu´on exige pour y établir une maison d´école il ne serait besoin d´aucune grosses réparations mais seulement quelques planchers, des galandages de briques, des carrelages des portes et des croisées...On pourrait même très facilement et à peu de frais ajouter à la maison d´école un appartement suffisant pour servir de mairie. Le 2 mars 1845, l´école n´est toujours pas construite, Plusieurs maisons on été visitées, aucune ne convient. L´architecte Trabucco a donc fourni des plans et devis pour une construction s´élevant à 6825 F. La commune étant obligée chaque année de payer un fort loyer pour un local où les enfants de la commune puissent recevoir l´instruction. M. le maire a proposé en outre de décider si on laisserait subsister les anciens bâtiments de l´église Saint-Jean et si on voulait choisir un autre emplacement pour y construire la maison d´école. Les nervures et les arceaux des croisées seront réservées pour la commune et que l´adjudicateur prendra toutes les précautions possibles pour les conserver en bon état lors de la démolition de l´édifice. Le conseil municipal accepte et corrige le plan de Trabucco : il faut reculer la façade de 4 m, la rue est étroite et on risque l´encombrement à la sortie des élèves ; ne pas plafonner d´appartement mais seulement faire des planchers à la française ; les nervures et arceaux des croisées seront réservées pour la commune... lors de la démolition de l´édifice´. En novembre 1846, la maison d´école est en construction et achevée l´année suivante.

Période(s) Principale : 15e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle

La visite pastorale de 1614, pointe quelques indices architecturaux de cette église : au nord de la nef, il y a trois chapelles dédiées à sainte Barbe, Notre-Dame de Pitié, saint Nicolas ; au sud il y en a deux : Sainte-Croix, saint Claude. Un plan masse de 1827 (42. AD Loire Série O 1060), représente schématiquement le plan de l´église. Elle est orientée à l´est et le choeur semble être à pans coupés ; un clocher porche est encadré à l´ouest de deux contreforts situés sur les façades nord et sud. Quelques traits signalés à l´intérieur du plan (tirets tracés approximativement ?) signalent cinq chapelles au nord et quatre au sud, et l´existence d´une nef unique, sans bas-côté. Enfin une gravure de 1840 semble esquisser, au loin, le profil de cette église : bâtiment rectiligne couvert d´un toit à longs pans, chevet plat et tour coiffée d´un toit en pavillon (Touchard-Lafosse, G. La Loire Historique Pittoresque Et Biographique...).

Plans plan allongé
États conservations détruit
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Moingt. Registres des délibérations de la commune de Lézigneux, 1794 à 1805 . Délibérations concernant l'église Saint-Jean. 15 Fructidor III (1er septembre 1795). Assemblée pour décider du choix des « maisons nationales » de la commune. La « maison nationale dite Saint-Julien » sera pour le service du culte catholique ; la « maison nationale Saint-Jean » sera pour tous les autres cultes, mais son cimetière restera réservé aux catholiques.

  • AC Moingt. Registres des délibérations de la commune de Lézigneux, 1838-1853. Délibérations concernant l'église Saint-Jean. 6 février 1841. Le CM décide de mettre en vente l´église et le cimetière Saint-Jean pour faire face aux dépenses (réparation de l´horloge et église). 8 août 1842. Le conseil de fabrique demande à pouvoir vendre au conseil de fabrique de Saint-Pierre à Montbrison les pierres de taille d´une fenêtre provenant des « ruines de la vieille chapelle Saint-Jean » dans l´ancien cimetière de Moingt. 1er juin 1844. Lettre du préfet (du 18 mai) : il faudrait transformer le presbytère en école de garçons (bien situé près de la grande route), et construire un nouveau comme prévu près de l´église. La commune achète la maison (en mauvais état) et le jardin Coupart (curé de Moingt), situé près de l´église au midi, plus deux jardins voisins (Trabet et Duchez) : 1640 F, et le maire doit demander des devis pour le presbytère à construire et l´aménagement de l´ancien en école. Le 30 juin, le CM débat d´une nouvelle lettre du préfet (15 juin) qui propose d´aménager l´école dans l´ancienne église. Le CM préfère transformer l´ancien presbytère, 'sa plus belle propriété communale', en école et en construire un neuf. 22 septembre 1844. Rappel de l´historique du projet. Le presbytère est situé sur la grande route, ce qui ne convient pas à la tranquillité d´un curé, et trop loin de l´église. Deux projets sont en lice : transformer le presbytère en école de garçons et en construire un neuf près de l´église ; ou vendre le presbytère, acheter une maison au centre du bourg pour y aménager le nouveau, et mettre l´école de garçons dans un ancien édifice appartenant à la commune´ (ancien presbytère ?). Arguments contre le 1er projet : le quartier de l´ancien presbytère ne convient pas non plus pour une école (mauvais exemple) et construire un nouveau presbytère est trop cher (devis de 9000 F). Arguments pour le 2e projet : on vendrait le presbytère au moins 7000 F ; on achèterait la maison des cohéritiers Bouchard placé dans le centre du bourg sur une place assez spacieuse où est un bon puits´ où on va mettre une pompe, près de la maison d´école et de l´église ; cette maison est en pierre et chaux, 3 croisées de façade, la façade sur jardin est à l´aspect de midi´, 2 grands appartements au rez-de-chaussée, 2 chambres au 1er, grenier, écurie, remise, dépôt, vaste jardin. Près de la maison Bouchard se trouve l´ancienne chapelle où était le cimetière´, solide, à conserver pour le souvenir religieux´ ; il n´y a pas de réparations à faire, seulement quelques planchers et galandages... portes et croisées´ pour y faire une école. On pourrait y ajouter un appartement pour la mairie à peu de frais. 2 mars 1845. Il faut construire une maison d´école. Plusieurs maisons on été visitées, aucune ne convient. Trabucco a donc fourni des plans et devis pour une construction : 6825 F. il faut décider 'si on laisserait subsister les anciens bâtiments de l´église Saint-Jean et si on voulait choisir un autre emplacement pour y construire l´école'. le CM donne son avis sur le plan de Trabucco : il faut reculer la façade de 4 m, la rue est étroite et on risque l´encombrement à la sortie des élèves ; ne pas plafonner d´appartement mais seulement faire des planchers à la française ; 'les nervures et arceaux des croisées seront réservées pour la commune... lors de la démolition de l´édifice'. 11 juillet 1852. Il faut aménager un conduit pour l´écoulement des eaux pluviales hors de la cave de l´école ; il recevra aussi les eaux de la fontaine de la place Saint-Jean.

  • AD Loire, Moingt. Série O : 1060. Délibérations concernant l'église Saint-Jean. 18 avril 1841 : Procès-verbal d´expertise de la vieille église Saint-Jean, du terrain qu´elle occupe, ainsi que l´ancien cimetière qui l´entoure, d´une autre parcelle située au lieu des Prébendes, le tout pour un montant de 815 F. 5 mai 1841 : le conseil municipal a décidé que la parcelle de terrain, ancien cimetière, la vieille église de Saint-Jean, ainsi que l´ancien cimetière dont elle est entourée seraient, l´un et l´autre vendus au profit de la commune et le prix de la vente employée aux réparations de l´horloge, et de l´église de la paroisse.

Documents figurés
  • Localisation des sondages et de l'église d'après le cadastre de 1808 (localisation approximative).(Plan masse de l'église et de l'école, rue de l'Ancienne Mairie] Relevé topographique : V. Vachon. In BOUVIER, SAVINO 2003 : BOUVIER (A.), SAVINO (V.).- Montbrison-Moingt (Loire), 6 rue de l'Ancienne Mairie, rapport sauvetage urgent. Lyon : SRA Rhône-Alpes, 2003, 39 p.

  • TOUCHARD-LAFOSSE, G. La Loire historique, pittoresque et biographique - De La Source De Ce Fleuve A Son Embouchure Dans L'Océan. Nantes, Suireau, 1840-1843, 9 parties en 4 vol. in-8.

    p. 385
Bibliographie
  • BOUVIER, SAVINO 2003 : BOUVIER (A.), SAVINO (V.).- Montbrison-Moingt (Loire), 6 rue de l'Ancienne Mairie, rapport sauvetage urgent. Lyon : SRA Rhône-Alpes, 2003, 39 p.

  • VACHET, Adolphe (abbé). Les paroisses du diocèse de Lyon : archives et antiquités. Abbaye de Lérins ; Imprimerie M. Bernard,1899. 752 p. ; 27,5 cm.

    P. 411
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry