Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cimetière d'Aix-les-Bains

Dossier IA73002294 inclus dans Avenue de Saint-Simond réalisé en 2015

Fiche

Voir

Appellations Aix-les-Bains
Dénominations cimetière
Aire d'étude et canton Franklin Roosevelt-Lafin
Adresse Commune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Franklin Roosevelt-Lafin
Adresse : avenue de Saint-Simond
Cadastre : 1879 C 1130 p. ; 1132 p. ; 1134 p. ; 1139 ; 1140 ; 1141 p. ; 1135-1137 ; 2004 BP 56 ; 58

C’est depuis 1863 que le cimetière d’Aix-les-Bains se situe à son emplacement actuel, à proximité de l’avenue de Saint-Simond (AC Aix-les-Bains. 1 N 5). Son emprise est le fruit de plusieurs campagnes d’agrandissement opérées sur des terrains contigus en direction de l’ouest et du nord.

Auparavant localisé sur les terrains occupés aujourd’hui par l’école primaire du Centre, rue Claude de Seyssel, le transfert du cimetière hors de la ville est envisagé à partir de 1854. Conformément aux normes d’hygiène, il s’agit de l’éloigner des habitations et de permettre son agrandissement (Délibération du conseil municipal, 3 septembre 1854).

Les plans de ce nouveau cimetière sont dessinés par l’architecte Pellegrini en 1857 (Délibération du conseil municipal, 19 juillet 1857) et la construction des murs de clôture confiée à Claude Girod (Délibération du conseil municipal, 15 avril 1858). Le 15 avril 1863, la bénédiction du cimetière signe sa mise en service ainsi que la désaffection de l'ancien, dans lequel les inhumations sont désormais interdites (AC Aix-les-Bains. 1 N 5). A son ouverture, le cimetière, accessible par une voie depuis l’avenue de Saint-Simond, est un espace clos rectangulaire qui ne comprend qu’un seul carré. A l’angle nord-est, une barrière en bois isole les tombes des enfants morts sans baptême et des personnes dites de « cultes dissidents » de celles de culte catholique, conformément au décret du 12 juin 1804 (AC Aix-les-Bains. 1 N 5).

Dès 1865, l’équipement est complété par la construction de deux bâtiments, situés de part et d’autre de l’entrée, qui abritent le logement du gardien et une chapelle ardente (Délibération du conseil municipal, 28 novembre 1865). Les travaux, effectués par l’entrepreneur François Porret sous la direction de l’architecte communal Grisard, sont achevés en 1867 (AC Aix-les-Bains. 1 N 5).

Deux campagnes d’agrandissement, nécessitant l’acquisition de terrains, interviennent avant la fin du XIXe siècle. L’aménagement du carré 2, à l’ouest, entre 1874 et 1876 par l’entrepreneur Jean Blondin, double la surface du cimetière. En 1883 intervient la création du carré 3, au nord, dont les travaux de clôture sont assurés par l’entrepreneur Benoît Viand (AC Aix-les-Bains. 1 N 5).

En 1906-1907, la Ville prévoit de procéder à de nouveaux agrandissements (Délibérations du conseil municipal : 10 décembre 1905 ; 11 avril 1906). Les plans, dressés par l'architecte de la ville, Jules Pin, montrent l’extension du cimetière en direction de l’ouest pour la création de nouvelles concessions et en direction du sud pour l’aménagement d’un jardin (AC Aix-les-Bains. 1 N 5). Bien que ces plans ne soient pas exécutés et l’agrandissement du cimetière différé après la Première Guerre mondiale, les propositions avancées sont reprises dès 1919.

En effet, à cette date, les plans de Jules Pin, proposent un projet similaire à celui de 1906-1907 : l’agrandissement du cimetière à l’ouest et au nord, ainsi que l’aménagement en jardin de la partie nord-est, accessible directement depuis l’avenue de Saint-Simond (AC Aix-les-Bains. 1 N 5). A l'exception du jardin, qui ne sera jamais réalisé, ces plans de 1919 fondent l’emprise des agrandissements ultérieurs, soit des carrés 4, 5 et 6.

L’aménagement de la partie ouest du carré 4 débute en 1922, se poursuit progressivement par des travaux de prolongation du mur de clôture et s’achève en 1936 (Délibérations du conseil municipal : 28 juin 1922 ; 10 mai 1927 ; 23 mai 1928 ; 11 novembre 1932). Décidée en 1946, la construction du carré 5, au nord, confiée à l’entrepreneur Pilotaz (AC Aix-les-Bains. 1 N 6), s’accompagne de l’élaboration d’un règlement concernant la hauteur des monuments funéraires (Délibération du conseil municipal, 27 septembre 1946). Le carré 6, aménagé en 1959, s’implante sur le cimetière militaire allemand (Délibération du conseil municipal : 19 mai 1959 ; 7 juillet 1959) transféré au début des années 1950 à Dagneux dans l’Ain.

Les abords du cimetière sont réaménagés en 1969 : un parking est créé tandis que le logement du gardien et la chapelle ardente sont démolis et remplacés par un unique bâtiment abritant un bureau, des annexes et des locaux sanitaires (Délibération du conseil municipal, 11 septembre 1969).

En 1982, la création du carré 7, au nord et sur des terrains occupés par les Jardins Municipaux, fait suite à l’abandon du projet de transfert du cimetière à proximité du tir aux pigeons. Envisagé dès 1946 par la municipalité, ce projet consistait d’abord à transférer, puis à créer, un nouveau cimetière. Il est officiellement abandonné en 1976 en raisons de difficultés géologiques et hydrographiques (Délibérations du conseil municipal : 27 septembre 1946 ; 16 février 1976 ; 25 janvier 1982).

Depuis 1991, le cimetière s’est successivement agrandi par l’aménagement des carrés 8, 9 et 10 au nord et à l’ouest. Enfin, les créations des columbariums des carrés 5 et 7 et celle d’un jardin du souvenir ont été décidées en 1973, 1980 et 1985 (Délibérations du conseil municipal : 20 octobre 1973 ; 7 juillet 1980 ; 25 février 1985).

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle, 2e quart 20e siècle, 3e quart 20e siècle, 4e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1863, daté par source
1874, daté par source
1883, daté par source
1922, daté par source
1946, daté par source
1959, daté par source
1982, daté par source
1991, daté par source
Auteur(s) Auteur : Grisard,
Grisard

Grisard, architecte à Aix-les-Bains. Auteur des plans pour le projet d'agrandissement de l'école des filles de Saint-Offenge-Dessous (73), en 1867. Auteur des plans de caveaux pour la mairie-école de Pugny-Chatenod (73) en 1867.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte communal, attribution par source
Auteur : Pellegrini Charles-Bernard, architecte, attribution par source
Auteur : Pin Jules (aîné), architecte communal, attribution par source

Le cimetière d’Aix-les-Bains, situé à l'entrée nord de la commune, est séparé de l’avenue de Saint-Simond par une aire de stationnement et bordé à l'est par le chemin des Jardins menant aux terrains des Jardins municipaux (service municipal des Parcs et Jardins). Son environnement proche comprend deux marbreries et un horticulteur.

Il est doté d’un plan rectangulaire irrégulier. Le mur de clôture qui l’enserre est bâti dans des matériaux différents, moellons de pierre et béton, correspondant à des agrandissements ou des reprises. Ce mur présente également des parties de hauteurs différentes, qui obstruent ou non la vue sur l’intérieur du cimetière. Cinq entrées, percées dans le mur est, y donnent accès. La localisation de l’entrée principale n’a pas été modifiée et celle-ci se signale par sa largeur ainsi que par la présence du bâtiment d’accueil implanté à droite et à l’extérieur. Des cyprès marquent la présence d’une deuxième entrée cochère située plus au nord. Des rangées d'arbres signalent les allées inscrites dans le prolongement de trois de ces accès.

Le cimetière, d’une superficie de 31 000 m², est divisé en dix carrés (ou sections) de surfaces différentes. Il comprend : deux colombariums (contre le mur est du carré 5 ; partie ouest du carré 7, baptisé jardin du souvenir) ; un ossuaire (mur ouest du carré 6) ; un carré israélite (carré 9) et un carré musulman (carré 10) accessibles à toutes les confessions (et inversement, un individu de confession israélite ou musulmane peut être enterré dans le reste du cimetière). Des rangées dédiées aux morts de la Première Guerre mondiale (carré 1A) et de la Seconde Guerre mondiale (carré 1A et 1B) se présentent sous la forme de stèles (absence de dalle) en forme de croix ou non, adossées à des haies et portant une plaque identifiant les défunts. Les plus anciennes sépultures se situent dans les carrés 1 à 4 et sont adossées aux murs correspondant aux emplacements autrefois réservés aux concessions perpétuelles.

C’est dans le carré 1, correspondant à la première partie créée (1863), que la dimension paysagère est la plus présente. Celui-ci est divisé en deux parties égales (carré 1A et carré 1B) par une allée centrale plantée régulièrement d’arbres depuis l’entrée principale. Cette allée est interrompue à mi-parcours par un édicule formé d’une base octogonale, d’un fût à cannelures et d’un chapiteau en pierre surmonté d’un croisillon entrelacé de lierre en métal. Derrière cet édicule et à l'ombre d'un bouquets d'arbres, un groupe de sépultures, adoptant diverses formes et abritant notamment de célèbres médecins aixois (familles Despine, Duvernay, Vidal-Françon), se distingue des autres tombes.

Murs pierre moellon
béton
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Aix-les-Bains. 1 D. Registre des délibérations conseil municipal.

    AC Aix-les-Bains : 1 D
  • AC Aix-les-Bains. 1 N 5. Cimetière, 1816-1946.

    AC Aix-les-Bains : 1 N 5
  • AC Aix-les-Bains. 1 N 6. Cimetière, 1946-1981.

    AC Aix-les-Bains : 1 N 6
  • AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°103. Dossier 33-10. Monsieur Forest, ingénieur, Aix-les-Bains. Agrandissement de la villa, 1933.

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°103. Dossier 33-10
Documents figurés
  • Projet de clôture pour la séparation du culte catholique des cultes dissidents et des enfants morts sans baptême [Plan du cimetière et de la barrière, élévation de la barrière] / Pellegrini, architecte. Aix-les-Bains, novembre 1862. Ech. 1 : 200 ; 1 : 10. 1 plan sur calque toilé rehaussé : encre, lavis ; 70 x 74 cm (AC Aix-les-Bains. 1 N 5)

    AC Aix-les-Bains : 1 N 5
  • Projet d'agrandissement du cimetière d'Aix-les-Bains / Grisard, architecte. Aix-les-Bains, janvier 1874. Ech. 1 : 500. 1 plan sur calque toilé rehaussé ; encre, lavis ; 36, 5 x 55 cm (AC Aix-les-Bains. 1 N 5)

    AC Aix-les-Bains : 1 N 5
  • Projet d'agrandissement du cimetière de la ville d'Aix-les-Bains / Dardel, géomètre. Aix-les-Bains, janvier 1883. Ech. 1 : 1000. 1 plan rehaussé : encre, lavis ; 45 x 46, 5 cm (AC Aix-les-Bains. 1 N 5)

    AC Aix-les-Bains : 1 N 5
  • Projet d’agrandissement du cimetière. Acquisition de terrains / Pin aîné Jules, architecte. Aix-les-Bains, mars 1906. Ech. 1 : 1000. 1 plan sur calque rehaussé : encre, lavis ; 61 x 50 cm (AC Aix-les-Bains. 1 N 5)

    AC Aix-les-Bains : 1 N 5
  • Ville d’Aix-les-Bains. Projet d’agrandissement du cimetière / Pin aîné Jules, architecte. Aix-les-Bains, février 1907. Ech. 1 : 1000. 1 plan sur calque rehaussé : encre, lavis ; 67 x 66 cm (AC Aix-les-Bains. 1 N 5)

    AC Aix-les-Bains : 1 N 5
  • Ville d’Aix-les-Bains. Nouveau plan du cimetière [projet de 1921] / Pin aîné Jules, architecte. Aix-les-Bains, mars 1919. Ech. 1 : 1000. 1 tirage de plan rehaussé [en 1921] : encre, lavis ; 46, 5 x 60 cm (AC Aix-les-Bains. 1 N 5)

    AC Aix-les-Bains : 1 N 5
  • Ville d’Aix-les-Bains. Nouveau plan du cimetière [Aménagement angle sud-ouest en 1925] / Pin aîné Jules, architecte. Aix-les-Bains, mars 1919. Ech. 1 : 1000. 1 tirage de plan rehaussé [en 1925 par Francis Crochon] : encre, lavis ; 48 x 58 cm (AC Aix-les-Bains. 1 N 5)

    AC Aix-les-Bains : 1 N 5
  • Ville d’Aix-les-Bains. Agrandissement du cimetière. Approuvé par délibération du conseil municipal en date du 28 juin 1922 / Crochon, architecte. Aix-les-Bains, juin 1922. Ech. 1 : 200. 1 tirage de plan rehaussé : encre, lavis ; 37 x 53 cm (AC Aix-les-Bains. 1 N 5)

    AC Aix-les-Bains : 1 N 5
  • Ville d’Aix-les-Bains. Cimetière. Aménagement de la 5ème section. Plan d’ensemble [Plan et coupe] / [Crochon Francis], architecte. Aix-les-Bains, juillet 1946. Ech. 1 : 200 ; 1 : 20. 1 tirage de plan rehaussé : lavis ; 57 x 72 cm (AC Aix-les-Bains. 1 N 6)

    AC Aix-les-Bains : 1 N 6
  • Projet d’extension du cimetière. Plan technique (partie cimetière) / P. J-M, services municipaux. [Aix-les-Bains], novembre 1981. Ech. 1 : 200. 1 tirage de plan rehaussé : crayon ; 30 x 86 cm (AC Aix-les-Bains. 1 N 6)

    AC Aix-les-Bains : 1 N 6
  • Monsieur Forest. Boulevard de la Roche-du-Roi. Aix-les-Bains. Projet de caveau de famille. Concessions n°185, 186. 33.10. 13 432 / Bureau d’études de l’Entreprise générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, 1933. Ech. 1 : 20. 1 plan sur calque ; 64 x 68 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°103. Dossier 33-10)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°103. Dossier 33-10
  • Monsieur Forest. Boulevard de la Roche-du-Roi. Construction d’un caveau à Aix-les-Bains. Concessions n°185, 186. Détails béton armé. 33.10. 13 435 / [Bureau d’études de l’Entreprise générale Léon Grosse]. Aix-les-Bains, 1933. Ech. 1 : 20. 1 plan sur calque ; 45 x 50 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°103. Dossier 33-10)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°103. Dossier 33-10
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Belle Elsa - Gras Philippe