Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Lumière sur

Gendarmerie

Gendarmerie, 27, cours Suchet

La "nouvelle caserne de gendarmerie à pied" est édifiée sur les plans d´Henri Moncorger, architecte du département du Rhône - auteur également de la gendarmerie à pied et à cheval de Bourg (01) - pour désencombrer la caserne de gendarmerie à cheval de la rue Sala dont l´étroitesse des logements des ménages se fait cruellement sentir. La caserne est livrée à l'autorité militaire le 25 décembre 1886. La cour est alors plantée d´arbres. Le logement du capitaine est situé au premier étage ; il peut y accéder depuis une petite entrée s´ouvrant sur la rue Smith et emprunter l´escalier qui lui est réservé à l´angle du cours Suchet et de la rue Smith. Dans le rapport annuel sur la situation des bâtiments départementaux de 1891, Moncorger décrit les bâtiments : "Une écurie pour douze chevaux avec dépendances comprenant sellerie, fenil, violons, magasins, occupe le centre de la cour intérieure en face de l´entrée sur la rue Smith. Des dépendances, buanderie, séchoir et salle de bains sont installés au nord de l´aile du bâtiment en retour sur la cour. Cette caserne construite pour neuf brigades contient donc quarante-cinq logements plus ceux du capitaine et de l´adjudant. Chaque logement de gendarme se compose de deux pièces au minimum, quelques logements de trois pièces y ont été aménagés pour les gendarmes ayant une nombreuse famille". La parcelle contient 35 ares et 54 centiares. En 1908, les locaux des gendarmes logés dans les deux casernes sont tous réparés et maintenus en bon état. En 1909 sont exécutées cours Suchet la restauration des galeries qui desservent au rez-de-chaussée bureaux, cantines et logements, la réfection partielle du pavage de la cour, la remise en état de service des water-closets des femmes, etc. En 1918, il a été procédé à la restauration partielle des logements du capitaine commandant la section, du capitaine-trésorier, et du lieutenant.

La gendarmerie est agrandie en 1958 par l'architecte Fournier (installé 15, rue Juliette-Récamier) par l'adjonction, au milieu de la cour, d'un immeuble de 7 étages.

De nos jours, l'aile est accueille la brigade motorisée (rez-de-chaussée), l'aile nord la Brigade de Prévention de la Délinquance juvénile (rez-de-chaussée), le bâtiment moderne la Compagnie de Lyon. Cinquante-cinq logements sont répartis dans les étages dont quarante pour les familles et quinze pour les déclassés.

En savoir plus…